Le Béninois Libéré
Image default
Politique

Législatives 2023/Exigences du parti Les Démocrates : La réponse du Gouvernement

La réponse du gouvernement n’a pas tardé face aux exigences du parti Les Démocrates pour leur participation aux législatives de 2023. Par le biais de son porte-parole, Wilfried Léandre Houngbédji, le gouvernement clarifie les conditions de participation aux élections au Bénin.

En effet, le parti Les Démocrates a bien l’intention de prendre part aux élections législatives de janvier 2023 et l’a fait savoir dans un communiqué en date du mercredi 20 avril 2022. Cependant, la formation politique présidée par Éric Houndété exige que ce scrutin soit « inclusif, libre, transparent et apaisé ».

Le parti d’opposition réclame également la libération des détenus politiques et le retour des exilés politiques, la présence de l’opposition à tous les niveaux du processus électoral. Il trouve même que ces exigences sont « une aubaine pour la paix ».

Et face à ces conditions,
le pouvoir en place est sorti de son mutisme et réplique. L’Exécutif trouve que les exigences formulées par le parti Les Démocrates sont beaucoup plus tirées par les cheveux.

Pour Wilfried Léandre Houngbédji, on n’a pas besoin d’imposer la remise en liberté d’une tierce personne, détenue dans une prison avant d’aller à une élection.

Soulignant au passage, les efforts déployés par le gouvernement dans le cadre des législatives, l’ancien journaliste estime que « le processus qui se déroule est inclusif et l’opposition y prend part, en invitant d’ailleurs, ses militants à aller se faire enrôler ».

Pour le porte-parole, le gouvernement ne peut interférer dans une affaire pendante devant la justice. Reste à savoir si le parti de Houndété va accepter avaler le coup ou le vomir. Les jours suivants vont nous édifier.

H.E

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR