Le Béninois Libéré
Image default
Benin Politique

Le régime Talon et ses démons contre la femme: LA GÉANTE STATUE DE L’AMAZONE A COULÉ 647 JOURS DE LARMES HIER

LA GÉANTE STATUE DE L’AMAZONE A COULÉ 647 JOURS DE LARMES HIER

( Elle appelle à la libérération de la Femme)

On a vu partout dans le monde comme au Bénin aussi, les larmes de Marie notre Mère. Même si elles relèvent pour la plupart de la fiction religieuse, il n’en demeure pas de même de son caractère symbolique. Marie a toujours pleuré pour rappeler à l’humanité son rôle de protecteur de l’homme et la femme.

La géante amazone, symbole du choix du régime de la Rupture, ne saurait être indifférente du sort de l’AMAZONE vivante, la vraie Agodjié de Missérété. Ça fait 647 jours hier samedi que l’ancienne ministre des micro-credits pour sauver la femme béninoise, puis garde des sceaux qui avait mis l’épanouissement de la femme en priorité, est gardée dans les oubliettes du régime de la Rupture.

647 jours de misère, d’un univers carcéral soigneusement conçu pour la déshumaniser afin qu’à sa sortie, qu’elle ne puisse plus être en état d’avoir des ambitions politiques. Bref un univers taillé dans la pierre des conditions les plus rudes pour briser un homme.

Mais on apprend que l’AMAZONE qui a refusé d’interjecter appel de ce qu’elle et ses nombreux avocats qualifient de parodie de procès, se refuse à mourir. Elle se serait remise à la providence qui l’aide à tenir dans cet enfer conçu exclusivement à sa taille de brave femme.

Toute chose qui sonne dans la Rupture comme une contradiction entre la promesse du régime en place à Cotonou de promouvoir la FEMME et le génie maléfique du maintien de la candidate Reckya Madougou en prison.

Les gardiens mondiaux du temple de la liberté condamnaient récemment le Bénin d’avoir tapé poteaux dans cette hargne contre l’opposante puisse que le Bénin n’aurait rien produit de fiable contre la candidate Démocrate pour prononcer l’extrême réclusion à 20 ans de prison.

Il n’y a donc que le président Talon lui-même et les Nations unies pour corriger cette tumeur qui ronge ce qui reste de la démocratie ici sous les tropiques au Bénin. Puisque la longévité du calvaire de la candidate vient jeter l’opprobre sur le deal Yayi-Talon- Démocrates quand on sait pour la rumeur persistante que le président de la République aurait eu l’honneur de constituer la liste des membres de ce parti aux élections législatives.

Espérons que le président Talon démente par la bonne manière ces rumeurs et allégations de l’ambassadeur Aruna.

647 jours de détention? Prions pour l’AMAZONE Reckya Madougou

Aboubakar Takou

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR