Moyen Orient

Le pape François va se rendre en Irak pour une visite historique

Le pape François reprend ses voyages à l’étranger. Il a annoncé qu’il se rendra en Irak du 5 au 8 mars. Ce sera son premier déplacement depuis le début de la pandémie, mais aussi la première visite d’un pape dans ce pays. 

Jean-Paul II en avait rêvé. Le pape François compte bien le concrétiser en réalisant un déplacement en Irak. Pour un souverain pontife, ce serait une première. Dans les rues de Bagdad, les chrétiens sont peu nombreux, mais ils sont heureux.  

« C’est un honneur pour nous les chrétiens, les Irakiens même, de recevoir le pape dans notre pays. Surtout ici, en Irak. Cette terre à une place spéciale pour les religions, les cultures et les civilisations », explique Aram, un jeune homme de 26 ans. 

En 2003, il y avait encore près d’1,5 million de chrétiens en Irak, mais la plupart ont fui les violences et les conflits. Seuls 300 à 400 000 seraient encore dans le pays aujourd’hui. Cette visite pourrait bien réconforter cette communauté, mais pas seulement.

« Peut-être que le lien [entre communautés] a été rompu il y a cinq ou six ans avec l’organisation État islamique, mais tout le monde sait que ça ne nous représentait pas en tant que musulmans. On a tous souffert. On vit ensemble. On est une seule communauté. Et je pense que cette visite sera importante », assure assure Hayder, un musulman de 22 ans. 

Au cours de sa visite prévue en mars, le pape devrait se rendre à Bagdad, dans la plaine d’Ur sur les traces d’Abraham, puis à Erbil, Mossoul, et Qaraqosh, dans le nord du pays. 

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.