Le Béninois Libéré
Image default
Culture

Lancement officiel de la deuxième édition du festival Porto-Nomad : Ouadada-Bénin, un maillon non détachable de la chaîne du FIP

(Le maire Yankoty apprécie la valeur ajoutée apportée par le festival Porto-Nomad)

Le jardin des plantes et de la nature de Porto-Novo a servi de cadre hier au lancement officiel de la deuxième édition du festival Porto- Nomad. Un festival initié pour soutenir le grand Festival International de Porto-Novo qui est à sa 6éme édition. Le maire de la ville capitale, les partenaires techniques financiers et les membres de l’association Ouadada-Benin initiatrice du projet ont tous marqué d’une empreinte indélébile leur présence à la cérémonie du lancement.

« Accompagner la ville capitale du Bénin à devenir la première ville touristique du Benin », c’est l’objectif que vise l’association Ouadada-Bénin depuis 10 ans. Un objectif qui s’illustre à travers les différentes interventions de l’association dans la rénovation des places vodoun et sites touristiques dans la ville capitale du Bénin.

Porto-Nomad qui entre dans sa 2ème édition s’intègre dans le festival international de Porto-Novo et c’est pourquoi il était important de mettre en place un projet pour vendre les atouts touristiques de la capitale, a laissé entendre le maire de Porto-Novo, Charlemagne Yankoty ; d’où le festival Porto-Nomad en cours actuellement dans la ville capitale.

Deux grands évènements soutiennent l’évènement à savoir : la fête de Vodou et celle de l’épiphanie. C’est pourquoi nous avons souhaité que les touristes et les agences touristiques inscrivent dans leur agenda cette période pour faire vibrer le FIP, a-t-il fait savoir. Pour le maire de Porto-Novo, le festival permettra de mieux révéler les atouts au niveau de la ville capitale.

Il a par ailleurs souhaité que le tourisme soit un axe fondamental de la coopération entre la mairie, les partenaires techniques et financiers et l’Association Ouadada-Bénin. Notons que depuis hier une effervescence populaire s’observe dans le jardin des plantes et de la nature (JPN) où les visiteurs et touristes vivent en live les prestations des différents artistes avec des stands de plusieurs agences touristiques du Bénin et d’ailleurs.

Il faut y être pour se rendre compte des merveilles du festival Porto-Nomad avec le « tata somba » importé du Nord, les merveilles de «Gogotinkpon» sans oublier d’autres expositions très époustouflantes et attrayantes qui frappent à la première vue. Rendez-vous pour être des touristes responsables.

Ernest Latoundji

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR