Le Béninois Libéré
Image default
Politique

Lancement officiel de la 1ère Session de 2022 chez le Médiateur de la République du Bénin : 152 dossiers à étudier avec 34 administrations convoquées au cours de cette session.

Le médiateur de la république a ouvert  hier mardi 5 juillet 2022 la première session de l’année 2022. La cérémonie a eu lieu au siége de l’institution à Porto-Novo en présence du ministre de la justice  garde  des sceaux, du président de la cour constitutionnelle, du président de la haute autorité et de la communication, du préfet de l’Ouémé,  du maire de Porto-Novo et de plusieurs autres personnalités qui ont tenu à marquer  de leur présence en cette  occasion solennelle

Initiée  depuis 2015, la session est une activité qui réunit , au cours des séances plénières, les cadres des directions techniques des administrations concernées pour situer le Médiateur de la République sur les solutions qu’ils ont pu apporter aux réclamations des citoyens et aborder, au besoin, sous forme de dossiers thématiques, les dysfonctionnements récurrents qui ressortent des recours traités. Cette  activités majeures de l’Institution fait référence à l’article 8 de la loi 2009-22 du 03 janvier 2014, qui stipule  « le Médiateur de la République a pour missions de ; recevoir les griefs des administrés relatifs au fonctionnement de l’administration centrale de l’Etat, des Collectivités décentralisées et des Etablissements publics et les étudier en y apportant des solutions équitables; suggérer au Chef de l’Etat des propositions tendant au fonctionnement normal et à l’efficience des services publics; contribuer de façon générale à l’amélioration de l’Etat de droit et à la gouvernance administrative (notamment la protection des droits de l’enfant et des personnes vulnérables); participer, à l’initiative de Chef de l’Etat, du Gouvernement ou des membres de toute institution de la République, à toute activité de conciliation entre l‘Administration publique et les forces sociales ou professionnelles; participer à l’initiative du Chef de l’Etat, à des missions de réconciliation et de paix au niveau national, régional ou international » à laisser entendre le directeur des recours du médiateur de la république M. Clotaire OLIHIDE. Cette session selon lui vient pour  réaliser efficacement la mission d’intercesseur gracieux entre les citoyens et l’Administration publique. C’est pourquoi  le Médiateur de la République doit entretenir une collaboration étroite avec les structures qu’il saisit par des demandes d’intervention en vue de trouver des réponses aux préoccupations des citoyens-requérants.  Au cours de  cette  première Session de l’année 2022 les cadres techniques étudieront  cent cinquante-deux (152) dossiers, concernant trente-quatre (34) administrations qui sont attendues à des séances plénières au siège du Médiateur de la République selon les programmations convenues à cet effet aux fins d’aider à trouver une issue aux réclamations des citoyens. Rappelons que le Médiateur de la République a enregistré depuis sa création à la date du 30 juin 2022, 6874 dossiers de réclamation, dont 759 pour le compte de 2021 et 169 en 2022 en  2021, 759 réclamations ont été enregistrées par le Médiateur de la République et 73 % de ces saisines ont été traitées favorablement grâce à la collaboration entre vos administrations, désormais partenaires.

Les dossiers  récurrents chez le médiateur de la République

Parlant des cas des dossiers récurrents qui retiennent l’attention à la direction des recours du médiateur de la République il  faut  noter la gestion de la carrière des agents de l’Etat (38,60%), les affaires domaniales (14,10%), les prestations sociales (13,70%), les dysfonctionnements ou défaillances dans les services publics (13,31%), les créances sur l’Etat ou sur tout autre organisme investi d’une mission de service public …

Ernest LATOUNDJI

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR