Le Béninois Libéré
Image default
Société

Lancement de l’ouvrage sur l’influence du DICC sur le droit de l’environnement de l’Union Européenne à l’UAC : Brice SINSIN satisfait, Dr. Dieudonné ASSOUVI bientôt à l’hémicycle pour présenter le livre

(Les qualités de cette jeune icône saluées par des diplomates et professeurs d’université)

La salle de conférence de la chaire UNESCO de l’Université Nationale d’Abomey-Calavi (UAC) a servi de cadre le mercredi 15 juin 2022 à la cérémonie officielle de lancement de l’ouvrage intitulé : ‘’Influence du DICC sur le droit de l’environnement de l’Union Européenne’’.

Un lancement qui a connu la présence remarquable de nombreuses personnalités du ministère des affaires étrangères, des professeurs d’université, des opérateurs économiques et des parents et amis. Très satisfait de la qualité de l’ouvrage et les potentialités de l’auteur, le professeur Brice SINSIN, Recteur honoraire de l’Université d’Abomey Calavi, salue le courage du jeune écrivain. Mieux, Dr. ASSOUVI sera bientôt introduit à l’Assemblée Nationale pour présenter cet ouvrage.

Ouvrant les travaux, Dieudonné ASSOUVI, l’auteur de l’ouvrage, a dans son mot de bienvenue, expliqué à l’assistance le bien-fondé des réflexions qui l’ont poussé à orienter son œuvre sur l’influence du droit international des changements climatiques sur le droit de l’environnement de l’Union européenne. Pour Dieudonné ASSOUVI, l’ouvrage a reçu une audience populaire en Europe parce qu’il a été écrit uniquement pour les Européens mais bien pour le monde entier et l’Afrique qui y trouveront des ressources pour la gestion de la question des changements climatiques puisqu’il s’agit d’un défi planétaire essentiel et vital.

C’est pourquoi, le titre de l’ouvrage est à la fois évocateur et trompeur. Evocateur parce que le droit de l’environnement de l’Union Européenne sert d’instrument d’effectivité au droit international des changements climatiques à travers les techniques du droit américain de l’« implémentation » (intégration ou introduction) et de la « compliance » (application) et de l’«enforcement» (contrôle). Trompeur parce que l’ouvrage a démontré le droit de l’œuvre par l’effet d’extraterritorialité. De ce fait, il s’impose aux Etats tiers à travers les conditions climatiques.

Quant au parrain de l’évènement, Brice SINSIN qui a transformé son discours en causerie, il s’interroge. Que va chercher un Béninois dans le droit de l’environnement de l’Union européenne si ce n’est pas pour nous apporter des informations qui nous permettront de mieux nous positionner par rapport aux enjeux mondiaux. Mêmes messages de Patrick HOUESSOU, de Mathieu HOUNKANNIN, vice-président du groupe de recherche pluridisciplinaire sur la gouvernance, qui à son tour a rappelé à l’assistance que l’amitié qui le lie à l’auteur, est fraternelle. Il est revenu aussi sur la trajectoire du Dr Dieudonné ASSOUVI en plusieurs points.

A sa suite, des propos venant de nombreuses personnalités ont fait des témoignages sur le génie du Dr Dieudonné ASSOUVI, du professeur Nicaise MEDE, du Pasteur Hospice GODONOU, à l’ambassadeur Paulin AGBETOKPANHOUN passant par Daniel KESSOU et les journalistes. Les Béninois peuvent espérer se retrouver sur le marché international à l’image des Maliens et des Sénégalais.

Revenant sur la qualité et la biographie de cet auteur, il faut signaler que le jeune Dr. Dieudonné ASSOUVI est né d’une famille très modeste. Il  a fait des études de droit public. Il est détenteur d’un double doctorat de l’université de Limoges en France et d’un doctorat en science politique de l’université d’Abomey-Calavi. Il se distingue pour avoir brillamment obtenu le diplôme international de l’administration publique de l’Ecole Nationale d’Administration (ENA) de la République française, promotion Emile ZOLA, 2008-2010. Il a été administrateur civil, diplomate au cours de sa carrière et apparait aujourd’hui comme l’un des illustres diplomates du Bénin.

Entré dans la fonction béninoise dans les années 2000, le Dr. Dieudonné ASSOUVI a occupé plusieurs postes de direction au Ministère de Commerce et au Ministère des Affaires Etrangères. Ce jeune Béninois est de la même promotion que le président français Emmanuel MACRON. Il en sort avec le titre de major.

Marturin CODJO

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR