Le Béninois Libéré
Image default
Takou

Kimber McDonald : T’es qui finalement, ma sœur ?

J’avoue que moi-même le fouineur, m’étais planté la concernant. On avait pas d’image d’elle que celle d’une influenceuse qu’elle passait. À lire la pertinence de ses réflexions, je m’étais dit qu’il s’agit certainement d’un homme vivant certes à l’extérieur, mais très imprégné de notre quotidien ici au bled sous le chaud soleil appelé Rupture.

J’ai, dans un premier, eu du mal à connaître son bord. Mais en focalisant l’attention sur ses prises de positions, je me suis dit: bingo! Je te tiens. T’es de ma famille. Puisque je continue toujours de revendiquer mon titre de pédégé des Klébés.

J’étais là quand un de mes frères adorés (permettez-moi de rendre jaloux Adrien Atinkpato et Barnabas Orou Kouman) Polo Ahounou, sort une photo d’elle.

J’ai aussitôt appelé Polo pour lui demander si c’est la Kimber McDonald dont il vient de publier la photo. Il m’a répondu. Je suis allé directement dans son inbox avouer mon erreur. Elle a souri et m’a dit, grand frère, tu n’es pas seul. C’est ce que pensent tous les autres.

Elle m’a promis me voir une fois au pays. Quand vint le moment de la voir, l’égoïste que je suis, voulait la voir seul en famille avec Gi et les filles. Elle m’a dit, fofo, ça tombe bien. Il y a un dîner à mon honneur ce jeudi. Je t’invite.

Mais j’avais l’enregistrement de l’émission LE GRAND FORUM. Dada Finafa, Tiburce Adagbé et Habib Dakpogan ne pouvaient me libérer ou même accepter de décaler l’heure d’enregistrement.

En plus, j’avais déjà annoncé que Gi nous préparait du cassoulet. Ce repas aujourd’hui tout aussi prisé que les testicules d’un dragon. Donc, j’ai pu convaincre ma sœur que je n’allais pas pouvoir être là.

Pan! Mon téléphone sonne et c’est l’autre frère d’une autre maman qui appelle. Le préfet Milohin du Mono. Il dit, fofo, je t’invite à telle heure à tel endroit. Notre sœur m’a dit que je suis le seul à te faire plier. Oublie tout et vient !!!

Avec un léger retard, j’étais là. J’allais regretter. Jamais personne n’avait pu réunir ensemble, webactivistes, de bord différents, influenceurs de toutes tendances en un même lieu. J’ai vu tout le monde. Tout le monde était là. Surtout ceux qu’on avait jamais vus.

Et mon jeune frère, le politique du Moele-Bénin de profiter pour nous gaver des succès du président Talon. Il nous a décliné tous les aspects du PAG2. Moi je voulais juste lui dire arrête. Moi Takou, je veux l’argent. Mais on était dans les murs de madame PATOU. C’est l’autre nom de ma sœur Kimber McDonald. C’est l’épouse virtuelle de sa Majesté Taïrou qu’on appelle affectueusement PATOU.

La fête a été belle. Je n’ai pas déshonoré mon côté nordiste lorsqu’il a été question d’ouvrir la bouteille de champagne au même moment que le préfet. Elle a dit, Takou, ne nous trahit pas oh!! C’est tout le Nord qui place son espoir sur toi. Et j’ai réussi. Le pétrole du village devrait mériter son tire de kérosène en ville à Cotonou.

On a fini la fête mais elle continue encore de couler dans nos veines. Je dis ohh! C’est Eudoxie Yao qui s’agite. Ma sœur Gnon – Baké Kimber McDonald là c’est bombe. Mon mari doit venir personnellement me donner une nouvelle dot. Sinon je reprends ma sœur. Gi pourra rejoindre son vrai mari Samou Adambi, le petit frère de notre fofo Olivier Boko qui me boude.

Mais  » yédi » Oscar Bravo n’a qu’à faire son malin. Il va revenir. Petit frère comme Aboubakar, là, ce n’est pas homme, c’est génie. On ne rencontre pas ça partout ooooh!

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR