Politique

Invité sur Zone Franche de Canal 3 :Franck Kpassassi Tacle l’opposition

Le Secrétaire Général du Pôle Unifié de la Jeunesse de l’Opposition (PUJO), Franck Kpassassi était hier dimanche  sur l’émission spéciale zone franche de Canal 3 Bénin. L’homme a dans un développement sans langue de bois dénoncé la politique de division qui règne en maitre au sein même de cette opposition.

 C’est d’ailleurs ce qui justifie son recule vis-à-vis de ses amis de l’opposition. « Comme je vous l’ai dit, ça fait depuis quelques mois que j’ai pris du recul sur tout ce qui se passe au niveau de l’opposition. Mieux, observez avec moi qu’au niveau de ce front, c’est qu’il n’y a pas d’abord tous les partis de l’opposition. Donc tous les partis de l’opposition ne sont pas réunis dans ce front. » a dit le jeune leader de la jeunesse de l’opposition Il argumente ses propos en ajoutant qu’il y en a qui se disent proches de l’opposition mais qui ne le sont pas au fond.

Revenant sur la question du front qui est née récemment par la volonté de certains leaders de l’opposition, Franck Kpassassi a notifié à nos confrères de Canal 3 qui le recevaient que « Ce front n’a pas encore tiré une leçon de tout ce qui a pu se passer depuis quelques années. »

Les Propositions de Kpassassi à ses pairs de l’opposition,

« Je pense que l’opposition devrait déjà attirer l’attention par rapport à ce que veut la population. C’est vrai que nous avons assez milité et revendiqué beaucoup de choses, mais ce n’est pas à quelques mois qu’ils vont le faire. L’aspiration réelle du peuple; les Béninois veulent de l’eau potable, de l’énergie, beaucoup de choses. » A dit le jeune leader de l’opposition. Parlant de la restauration de la démocratie, Franck Kpassassi a notifié à nos confrères que c’est une terminologie qui est assez dichotomique; c’est une terminologie qui est perçue d’une manière ou d’une autre dans un contexte précis. « Le président Talon dans sa déclaration de candidature a eu à dire qu’il est candidat pour restaurer. Le front parle également de restauration de la démocratie, mais à un moment donné, la parole serait donnée au peuple béninois et c’est justement ce que je dis. » a déclaré   Franck Kpassassi. « L’essentiel pour nous aujourd’hui, c’est d’appréhender les réels problèmes des Béninois. Je vous l’ai dit, chacun conçoit à sa manière la restauration de la démocratie.

La question de la prorogation du mandat de Talon

Pour Franck Kpassassi, la démarche de la prorogation de l’actuel locataire de la marina est légitime dans la forme, mais dans le fond, le leader de la jeunesse de l’opposition se demande s’il  faut reculer encore par rapport à tous les acquis ? Il ajoute que ce n’est pas seulement le mandat du président de la République qui a été décalé. Il y a le mandat des députés, des maires qui ont été décalés. Alors, il se pose la question de savoir pourquoi il n’y pas eu de problème à ce niveau,  et c’est seulement pour le Président de la République qui pose un sérieusement problème.

C’est dire donc que la jeunesse de l’opposition est plus éclairé que ses pairs qui courent à chaque veille de scrutin électorale derrière des détailles pour ne pas participer aux rendez-vous pour crier après au scandale.

Ange Byll

Articles Similaires

Fière de l’annonce de sa candidature pour la présidentielle : LDC déjà engagée pour la victoire de Talon en avril

Akkilou YACOUBOU

Conseil des ministres de ce mercredi 13 janvier 2021 : Tout sur les grandes décisions prises ce jour

Akkilou YACOUBOU

Premier Conseil des ministres de 2021: Les 12 premiers promus de l’année

Arnaud KOUMONDJI

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.