Image default
Politique

Invité dans l’émission ‘’Actu-Matin’’ de la télévision Canal 3 : Céphise Béo Aguiar revient sur l’exclusion de Andoche Amègnissè

Le renvoi du professeur Andoche Amègnissè du Mouvement des Elites engagées pour l’Emancipation du Bénin (MOELE-BENIN)  est toujours d’actualité. En effet, le secrétaire général du parti, invité dans  l’émission matinale “Actu Matin” de Canal 3 Bénin, le lundi 26 avril 2021 est encore revenu  sur l’exclusion de Amègnissè.

Il faut souligner que, c’est l’occasion pour Céphise Béo Aguiar  d’éclairer le public béninois sur  la décision du parti. Selon les explications du SG, retenons que,  personne n’a démarché Andoche Amègnissè pour qu’il arrive et soit membre du  Moele-Bénin.  Selon lui, son parcours et son âge sont des facteurs sur lesquels le parti pensait pouvoir compter.

Ce qui semble au final n’être pas le cas. Car, d’après ses explications, le professeur a multiplié les bourdes pendant son séjour au sein du parti. Céphise Béo Aguiar  confirme que les agitations du professeur ont commencé depuis  2020, il y a eu une friction à cause de  plusieurs publications qui paraissaient bizarres au groupe Moele-Bénin. ‘’Nous avons interpelé le professeur qui s’est excusé en disant qu’il ne savait pas »,  a laissé entendre.

A la question de savoir ce qui amine le professeur  Andoche Amègnissè à devenir  opposant, Céphise Béo Aguiar secrétaire général de Moele-Bénin dit ne pas vraiment comprendre ce qui se passe. Puisque l’ancien camarade des élites engagées  a toujours été présent aux réunions du Bureau politique national. Il a aussi pris part au processus ayant conduit à la désignation du Président Patrice Talon comme candidat du parti.

Il note que malgré les excuses du professeur pour son premier délie, rien n’a changé à son niveau.   ‘’C’est bien surprenant pour nous. C’est sur la toile qu’on découvre une distanciation par rapport à tout ce que nous construisons ensemble. Cela demande que nous prenions nos responsabilités.’’ a expliqué Céphise Béo Aguiar.

C’est ainsi que, le parti face à ces agissements a dû prendre ses responsabilités en actant la décision d’exclusion de l’intéressé. Pour finir, « Il n’avait pas à rester comme une sorte de taupe dans la maison. Ce n’est pas cohérent », déclare Céphise Béo Aguiar.

G.A.

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR