Le Béninois Libéré
Image default
Politique

Intrigues politiques/Attaques gratuites contre Abt: LA MAIRIE BÉNÉFICIAIRE DU PROJET CLARIFIE ET CONDAMNE LA MAUVAISE FOI DU COMMANDITAIRE

(Les populations de Djougou demandent à leur leader Abdoulaye Bio Tchané de ne même pas réagir)

N’ayant rien pour se venger du ministre d’État Abdoulaye Bio Tchané, un vieil intrigant sillonnant les artères de la commune pour insulter le Sgn/Br, a fait écrire à certains journaux que le ministre d’État a détourné en sa faveur un projet du gouvernement destiné à la commune de Djougou.

Il s’agirait selon certains journalistes d’un projet de deux barrages hydrauliques dont l’un serait installé sur la ferme du ministre d’État. Ce qui est faux et archi-faux. Les populations de Djougou sachant la source de la calomnie ont prié leur leader de ne même pas réagir à ces élucubrations d’un vieil esprit en perdition qui, au lieu de disposer de son argent pour une cause plus noble, choisit d’engraisser la presse pour se venger du Sgn/Br dont le silence continue de le ronger comme une lèpre.

Le maire de la commune qui s’y connaît un peu dans ces manipulations des journalistes, pour l’avoir été, s’est indigné et clarifie en ces termes :

Il dit être au regret de constater depuis quelques temps des publications de journaux au sujet de prétendus barrages dans la commune de Djougou qui auraient été détournés de leurs objectifs.

 » Il est regrettable que ces journaux n’aient pas pris la précaution élémentaire de se rapprocher de la Mairie bénéficiaire de ces ouvrages avant leurs différentes publications », constate le docteur Malick Gomina.

C’est pourquoi, selon un communiqué qu’il a fait publié, la mairie de Djougou informe l’opinion publique qu’elle est bénéficiaire de deux retenues d’eau à implanter dans la commune afin de servir non seulement d’abreuvoir pour le cheptel des éleveurs de la commune mais aussi et surtout pour limiter les conflits entre éleveurs et producteurs dans ladite commune.

Et il poursuit qu’à ce jour, les études techniques sont en cours pour déterminer les lieux d’implantation de ces retenues d’eau. La mairie ne comprend donc pas l’inutile polémique faite de désinformation, de calomnie qui est orchestrée contre le ministre d’Etat chargé du développement.

Mieux, Malick Gomina précise que ledit projet est domicilié au ministère des finances et non à celui du développement et suit son cours normal dans les règles strictes de gestion des finances publiques.

En conséquence, ajoute l’autorité communale, nous invitons les uns et les autres à épargner la commune de ces écrits dont les finalités sont loin des attentes de nos populations.

Voilà qui est clair, pour un projet dont les études sont encore en cours, certains voient déjà ces retenues d’eau en train d’arroser la ferme du ministre d’État Abdoulaye Bio Tchané. Et c’est malheureusement cela les intrigues politiques chez nous au Bénin.

Aboubakar TAKOU

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR