Le Béninois Libéré
Benin Société

Intoxication alimentaire : Quand le Bénin devient une proie pour la France

C’est un secret de Polichinelle que l’Afrique a toujours été un dépotoir d’ordures pour l’Europe. Et ceci se confirme très bien quand une étude de plusieurs organisations française prouve que la France sert de la viande et du lait de mauvaise qualité pour l’exportation en Afrique. 

Et le Bénin qui se trouve être le premier pointeur en matière d’approvisionnement,  de consommation et d’importation de ces produits et surtout des morceaux et abats comestibles de dinde et de dindons, on comprend mieux le cru des intoxications alimentaires. En effet, trois organisation non gouvernementale (ONG) française attestent de cette mauvaise foi de la France.

Selon TV5 Monde, il s’agit du cabinet réseau Action climax, Oxfam France et Greenpeace France qui à travers une étude démontrent de ce que les filières françaises de lait de porc et volaille de chair exportent essentiellement des produits de très bas gamme en Afrique. C’est très grave .

Si bien que les produits congelés représentent 87 % des exportations en Afrique en 2010, 95 % en 2015 et 97 % en 2021, le Bénin se veut être le premier en matière d’importation de ces produits à hauteur de 28 % . C’est du suicide . Il devance le Congo 13 % , le Gabon 11 % et la RD Congo avec ses 10 % d’importation des produits congelés. Nul doute qu’à présent avec ces révélations sur ces produits français, il a de quoi s’inquiéter et surtout se poser des questions. Vivement que cela éveil la conscience des autorités compétentes à ne plus faire du Bénin une proie facile pour l’occident. 

Nel Charbel KOFFI

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR