Le Béninois Libéré
Image default
Société

Interdiction de la tontine dite « adogbè »: Mise en conformité des sociétés Groupe Phronesis et Groupe Imela

Les messages des PDG Benjamin KOUMBO et Serge LOGBO à leurs clients

(Notre nouvelle dynamique est rassurante et sans crainte)

Par Arrêté interministériel Année 2022 N°538-C/Mef/Misp/Dc/Dg-Anssfd/Dga/Dar/Cm/059 Sgg2 portant interdiction de l’exercice de l’activité de collecte illégale de l’épargne publique dite « adogbè » en République du Bénin du 04 mars 2022, le gouvernement Talon a décidé de réglementer ce secteur afin que les populations ne soient plus flouées et les structures faisant l’activité de collecte de l’épargne publique dénommée « adogbè » ou toutes autres formes ou appellations du genre, le fassent dans la légalité à travers l’obtention de leur agrément.

Une dynamique bien comprise par les responsables des sociétés Groupe Phronesis de Benjamin KOUMBO et Groupe Imela de Serge LOGBO à Akpakpa et ayant d’autres agences ailleurs.

Interrogés sur la question, les premiers responsables de ces deux structures ont d’abord salué cette décision du gouvernement Talon qui vient mettre de l’ordre dans un désordre qui n’a que trop durer avec des clients. Pour le PDG de Phronesis Sarl Benjamin KOUMBO, cela prouve le souci du président Talon envers les populations qui économisent leur maigres ressources et espèrent en profiter en fin d’année.

II explique que cette décision ne lui crée pas de souci puisqu’il avait commencé depuis 2020 le processus d’obtention d’agrément pour cet exercice. Document que l’arrêté a en quelque sorte boosté sa finalisation. Donc, aujourd’hui la société Phronesis Sarl n’a plus de souci dans ce domaine avec la convention de partenariat qui la lie à un SFD.

Il en est de même pour le Pdg du Groupe Imela de Serge LOGBO à Akpakpa qui est aussi dans le même cas. Pour Serge LOGBO fier aussi de cet arrêté, il y avait trop de pollutions dans le domaine qui ne permettaient pas de distinguer le bon grain de l’ivraie.

Aujourd’hui, on saura qui est qui, fait-il comprendre. Et au PDG du Groupe Phronesis d’ajouter, ceux qui veulent faire du sérieux vont rester et les autres tout simplement vont disparaitre.

 Avec le document qu’ils ont obtenu ou cette convention, ils sont affiliés à un SFD et peuvent continuer leurs activités avec ce SFD qui vient sécuriser leurs activités et dissiper toute crainte de leurs clients qui croyaient que cet arrêté interministériel du 04 mars dernier allait enterrer ces sociétés.

C’est pourquoi les deux PDG Benjamin KOUMBO et Serge LOGBO rassurent leurs clients respectifs de leur bonne foi et du sérieux de leur activité de tontine « adogbè » aujourd’hui dans la légalité. Et toute vérification peut être faite. Ils invitent leur clients à continuer à leurs faire confiance comme auparavant et à ne pas se laisser mal informer par des individus malintentionnés.

Bien qu’’ayant toujours traités leurs clients comme cela se doit, Groupe Phronesis et Groupe Imela entendent encore donner le meilleur d’eux-mêmes avec la nouvelle dynamique dans laquelle les deux sociétés sont engagées.

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR