Le Béninois Libéré
Image default
Takou

Inquiétant avenir de la Rupture : LA MAUVAISE GESTION DU SOJA VEUT TUER LE COTON ET LES PARTIS DE TALON

Pour les agriculteurs du Septentrion, c’est pour les obliger à cultiver du Coton que le maître de la Rupture et chef du gouvernement a pris des mesures drastiques contre le soja. Les populations ayant compris que le soja est de loin mille fois plus rentable que le coton, avaient opté pour la plupart, pour le soja. Mais coïncidence pour coïncidence, le gouvernement a levé mille barrières contre cette nouvelle manie des cotonculteurs à tourner dos à ce destin qui les lie au roi du coton qui n’est autre que le chef du gouvernement qui a pris ces nombreuses décisions contre le soja.

Dans tous les forums d’agriculteurs, ils font une sensibilisation mûrie pour se venger du président Talon. Ils menacent de tourner carrément dos au coton quel qu’en soit ce que cela va leur coûter.

Si les mesures visant à les décourager à faire du soja continuent, ils feront autres choses que le coton. Pour une fois, ils comptent montrer au président de la République qu’ils sont maîtres de leur force et feront ce qu’ils veulent. Le soja est mille fois plus rentable que le coton. Si le président voulait de leur bonheur, il n’allait pas corser les choses à ce niveau.

Et si cette décision gouvernementale vise à les faire plier au profit du coton du chef, le gouvernement aurait commis une erreur fondamentale. La conséquence sera directe et regrettable pour le roi du coton.

Le plus grave dans tout cela est que cette décision des agriculteurs du Septentrion vient à un carrefour un peu dangereux pour le patron de la Rupture. Ses partis politiques vont à une élection à laquelle participent les fans, parents et amis de l’Amazone Réckya Madougou.

À cette élection disent-ils, il ne sera pas question de candidats, d’une élection de proximité où il faut choisir un proche, son député ; ils veulent simplement sanctionner le président Talon.

Ils ne votent pas Démocrates. Ils vont juste sanctionner Talon en votant contre tous les partis de la mouvance au profit de l’opposition. Et même les informations selon lesquelles le président Talon est déjà en deal avec les Démocrates, ne suffiront pas à leur faire changer d’avis. Ils voteront Démocrates même s’il était établi que le chef de la Rupture prend un pot tous les soirs avec Éric Houndété dans son bureau. Ils voteront Démocrates et verront si leurs députés une fois élus iront prester pour la Rupture à l’Assemblée nationale.

Voilà une vraie menace contre les partis pro-Talon. Quant au coton, la probabilité qu’il disparaisse des champs est trop forte. Pour une première fois, les populations ont de quoi taper fort sur là où ça va faire très mal, sur les nerfs du chef de l’État. Comme l’a dit l’autre. Tout change, tout évolue et on ne se baigne jamais deux fois dans un même fleuve.

Aboubakar TAKOU

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR