Le Béninois Libéré
Image default
Politique

Implication totale et très positive dans la campagne pour la victoire de son parti : KOMI KOUTCHÉ UTILISE LA PAIX ET LA PUISSANCE DE LA JOIE POUR BOUSILLER LA COLONNE VERTÉBRALE DE TALON

Le rêve du président Talon de dormir sur ses lauriers en or massif à l’Assemblée nationale comme à ses habitudes, est en train de partir en fumée.

Les Démocrates sont dans la course du 08 janvier prochain et le docteur Komi Koutché, important leader de ce parti, a décidé de peser fort dans la balance au profit de son parti.

Son implication est d’autant plus efficace qu’il utilise une arme bien différente de l’adversaire pour le prendre comme au judo. Laissant la haine, la brutalité à ceux qui en ont les moyens et qui en font leur arme favorite, le natif de Bantè a choisi le sourire aux lèvres, la fortune de la résilience pour se révéler dans cette campagne électorale.

Il ne parle pas de la méchanceté dont il est victime depuis l’avènement de ce régime. Il n’évoque même pas la montée en puissance de la batterie de moyens de l’État pour aller contre sa seule personne comme si à lui seul, il représentait toute l’opposition. Il ne révèle même pas aussi les lacunes du régime dont le leitmotiv, une bonne partie du programme, est de le finir et voir ses cendres versées dans le Nokoué.

Komi Koutché a décidé d’oublier ses douleurs pour faire rêver son peuple autour du bonheur à venir. Nul ne peut confisquer le bonheur d’un peuple pendant longtemps. C’est pourquoi le docteur Komi Koutché appelle ses partisans, les militants de son parti à tout relativiser pour aller voter dans la joie et dans l’espoir de faire un douillet lit à la notion de notre vivre-ensemble.

Ainsi, réussit-il à déjouer tous les plans montés contre lui durant cette campagne. On ne le voit pas là où il est attendu. Komi Koutché utilise la méthode du judoka : laisser l’adversaire tomber et mourir de sa propre puissance de frappe et de feu.

Chaque soir, l’opposant en exil est présent via la magie de l’internet dans le quotidien de ses compatriotes sur de grands écrans montés à  cet effet. Il appelle à un vote positif dans la paix mais d’un vote sanction qui puisse garantir au peuple d’imposer une démocratie à l’Assemblée nationale.

Et comme le témoigne son assurance, il chante, danse et explique tout en direct. Dans quelques jours, il sera en direct face à la presse de son pays pour répondre aux questions des journalistes curieux de comprendre cette nouvelle option qu’il a prise de faire passer ses messages dans un bon bouillon appétissant fait de joie et de paix.

Ce Komi Koutché est une autre révélation pour la classe politique béninoise : opposer la douceur, la beauté, la joie et le dialogue à la haine, la brutalité inutile et l’exclusion.

Aboubakar TAKOU

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR