Le Béninois Libéré
Image default
Société

Houègbo/ Escroquerie et usurpation de titre : La stratégie d’action du faux juge arrêté

Le commissariat de Houègbo continue d’enregistrer des prouesses avec les efforts louables qu’il fait pour traquer les individus malintentionnés. Ce mercredi 23 mars 2022, il a encore réussi un gros coup. Il s’agit cette fois des faits d’escroquerie et d’usurpation de titre, rapporte la radio Sèdohoun. Et c’est un individu qui se présente comme magistrat pour escroquer les paisibles populations dans l’arrondissement de Houègbo et ses environs, qui est tombé dans ses filets.

En effet, le Mercredi 23 Mars 2022, le nommé T. A. suite à sa plainte contre les sieurs A. E., 28 ans, agent de sécurité à Cotonou et S. E., 45 ans environ, cultivateur demeurant à Tohou dans la commune de Lalo, pour des prêts portant respectivement sur les sommes d’argent de quatre cent mille FCFA et trois millions FCFA, s’est présenté au commissariat de police  de l’arrondissement de Houègbo pour attendre ses antagonistes qu’il avait convoqués. La veille de sa présentation c’est-à-dire le Mardi 22 Mars 2022, les intéressés s’étaient  présentés au poste de police de ladite unité et ont déclaré que le nommé T. A. s’est plusieurs fois présenté à eux courant cette année  comme magistrat pour les aider à négocier la libération des parents détenus à la maison d’arrêt d’Adjagbo. C’est alors qu’à son arrivée ce Mercredi, ses vis-à-vis à savoir les sieurs A. E. et S. E. ont été téléphoniquement invités par les soins du commissaire de police de deuxième classe Maxime TODOUKPO. Sommairement écoutés, le nommé T. A. a d’emblée nié les faits en confiant qu’il ne s’est jamais présenté à eux comme un juge. Il a précisé que ce sont des prêts qu’il leur a faits et dont les décharges se trouvent à son domicile. Au regard de ses divergentes déclarations, une descente policière a été effectuée au domicile du nommé T. A. au quartier Yénawa, arrondissement de Houègbo dans la commune de Toffo. Lors de cette perquisition, l’équipe de police a  découvert en sa présence dans sa valise, un lot important  de  cartes de visite soigneusement dissimulé portant l’identité complète du sieur T. A. avec les précisions de juge comme profession et tous ses contacts. De même, aucune décharge relative aux prêts qu’il aurait faits aux intéressés n’a été retrouvée. Confondu par cette découverte de cartes de visite, le faux juge T. A. a reconnu une partie des faits mis à sa charge. Nos sources indiquent qu’il est placé en garde à vue pour une procédure subséquente. Ainsi, le faux juge sera devant les vrais pour sa défense bientôt..

Nous vous reviendrons pour la suite de cette information. A suivre…

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR