Le Béninois Libéré
Image default
Société

Guerre des préfets pour la libération des espaces publics : Le ministre Akotègnon dort les yeux ouverts

Les Préfets ont démarré, sous peu une guerre froide contre les occupants anarchiques des trottoirs. Ceci, pour la libération des espaces publics et contribuer à l’entretien des infrastructures publiques. Mais dans un contexte où le panier de la ménagère est vide, a-t-on besoin d’aller à cette vitesse ?

On tenterait de répondre par la négation. La méthode utilisée n’est pas cadrée du moment où il n’y a aucune destination pour les intéressés. Face à cette décision presque unanime de la quasi-totalité des préfets, le Ministre de la décentralisation et de la gouvernance locale, Raphaël Akotègnon, se loge dans son coin sans donner une directive à ces amis.

À partir de là, on pourrait se demander si ces derniers agissent sous commandement du Ministre ? ou c’est une manière de leur livrer au public béninois qui grincent leurs dents armés d’une colère. Le Porte-parole du gouvernement et secrétaire général adjoint du gouvernement, Wilfried Léandre Houngbédji, a rejeté toute responsabilité relevant de l’État central et statuer que c’est une initiative des mairies et des préfectures.

Ces propos du porte-parole, prouvent clairement que le Ministre de la décentralisation à une responsabilité dans cette lutte du moment où les préfectures sont sous sa tutelle. N’a-t-il pas été informé ? N’est-il pas au courant de cette mesure préfectoral ?

Les réponses à ces interrogations nous aideraient mieux à situer les responsabilités. Pour le moment, le silence du ministre inquiète et le peuple attend son message pour trouver une satisfaction aux cris de cœur des populations.

Hilbert EDAH

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR