Le Béninois Libéré
Image default
Politique Société

Grosse prise au sens propre comme au figuré du commissariat de Godomey: LE CERVEAU DE LA MAFIA FONCIÈRE DE COTONOU, FIFANDO FRANCK, ENFIN ARRÊTÉ

Il n’est pas un héritier. Mais il a suffisamment de combines dans le milieu ténébreux de la mafia foncière pour être du haut de son salaire de conducteur de véhicule léger à la préfecture, l’un des plus grands propriétaires terriens du Bénin.

Ne cherchez surtout pas à connaître le nombre de parcelles dont il profite du titre heureusement faux de propriété. Lui-même n’en connaît pas le nombre. Il dit juste à qui veut l’entendre que Talon s’amuse. La mafia foncière a ses raisons et ses complicités au niveau de la justice,  que lui-même Patrice Talon ne peut imaginer. Il se fatigue juste donc. Quand on n’a des bras longs dans la maison de la justice, on peut exercer son métier sans craindre de se retrouver dans les geôles de Talon.

C’est ce qu’il disait récemment à sa libération par le parquet de Calavi en face de son avocat le Vergès béninois. Avec lui, il est intolérable.

Mais la police républicaine vient à nouveau de lui mettre la main dessus probablement dans l’un de ces nombreux dossiers. Mais il est riche et très généreux quand sa liberté est menacée.

Attendons seulement de voir ce que feront encore ses amis de la justice pour ridiculiser la sainte colère de la Rupture contre l’expropriation arbitraire des parcelles de pauvres acheteurs bénéficiaires plumés du jour au lendemain de leur propriété par les gourous de la mafia foncière avec des papiers préparés et montés dans leur laboratoire ici à Cotonou.

La copie falsifiée a beau avoir la gueule de l’original mais il suffit d’un petit contrôle fait par des agents non corrompus pour en déceler le côté frauduleux. Si la justice prend le temps de se soumettre à la rigueur imprimée par le président Talon, plus de mille familles retrouveront dans quelques jours leurs sourires perdus depuis des années, leur propriétés et surtout leur fierté.

Elles diront bravo à la Rupture. Fifando Franck, l’homme aux mille parcelles détient toute la science de la fraude en matière foncière. Mais il a des bras suffisamment longs et est très généreux quand il se voit en difficulté.

La police républicaine a fait son travail. Reste maintenant que la justice béninoise collabore pour aider l’image du président Talon à ne pas sombrer face à la rugosité de la MAFIA FONCIÈRE.

Affaire à suivre.

Aboubakar TAKOU

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR