Le Béninois Libéré
Image default
Benin

Grave accident de la route à Béyarou/Du vrai hautement social au Chud de Parakou : Gbadamassi en soldat de Patrice Talon (Le scanner promis par le président sera à Parakou dans une dizaine de jours)

Quand le président Talon parlait du hautement social, bien de nos compatriotes pensaient à l’hypocrisie classique à laquelle on nous avait habitués, où le président de la République était partout sans programme et pouvait même aller rendre visite à un propriétaire de chat lorsque son animal de compagnie, se cassait la jambe.

C’était la tradition. Donc, on s’attendait à voir Talon partout. Dans les marchés. On s’attendait à le voir tapoter le goudron pour voir s’il a été bien fait. Rendre visite à un délégué du quartier qui a perdu son grand papa. Mais ça c’est du passé.

Le style Talon est différent. Il tient sa parole. Il agit dans l’anonymat ou par ses lieutenants dans l’efficacité totale pour le vrai bien des populations. Il faut lire cette nouvelle approche dans la démarche du député de la 8ème circonscription électorale Rachidi Gbadamassi lorsqu’est survenu le drame de Béyarou à Parakou.

Le lieutenant du président Talon était sur tous les fronts. L’homme généreux aux 36 poumons était au chevet de tous les rescapés. Il payait leurs soins. Certaines prises en charge pour celles et ceux dont s’étaient terminées, étaient réglées. Il était partout. Il a semé la joie dans le cœur des victimes et de leurs parents.

Mieux, il en a profité pour faire le point sur ses démarches sur le suivi de la promesse du président Talon de doter le Chud de Parakou d’un scanner.

De ce qu’il a dit, on retiendra ceci : lorsque mon leader promet, peine perdue de le surveiller. Il tiendra parole. Mais comme nous sommes plus de douze millions de Béninois dont il a la charge, le politique et parlementaire que je suis, a profité du récent examen du budget de l’État pour proposer un amendement.

C’était juste, dit-il, pour obliger le ministre de la santé, Hounkpatin de l’éclairer au sujet de ce dossier de scanner. Il a été agréablement surpris. Le scanner au Chud de Parakou sera une réalité probablement dans la semaine du 27 janvier prochain.

Une très bonne nouvelle qu’il annonce ici tout en remerciant le président Talon pour sa pro-activité et son ministre de la santé, le professeur Hounkpatin pour les diligences.

C’est cela, conclut le député de la 8ème circonscription, qu’on appelle, du HAUTEMENT SOCIAL: se mettre résolument et sans tambour, au service des plus vulnérables. Et ça, c’est Patrice Talon. Il n’a pas son deux en Afrique et nous sommes aujourd’hui fiers d’être Béninois.

Rappelons que Rachidi Gbadamassi a abandonné la série des distinctions honorifiques aux différents grades dans l’ordre national à l’Assemblée, pour rester à Parakou au chevet des victimes de ce drame. Bravo honorable député que les populations de Parakou appellent déjà, L’HOMME AUX 36 POUMONS POUR LE SOCIAL.

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR