Image default
Société

Formation en élevage de poulet par le Cercle du Grenier du paysan et l’Arc de Noé à Sè : L’initiative des jeunes soutenue par Cyrille FAïNOU

(Un coq et trois poules produiront 600 poulets en six mois)

Organisée par le Cercle du grenier du paysan et l’Arc Noé de l’arrondissement de Sè, cette formation de courte durée  qui permettra  aux  jeunes de se prendre en charge à moyen terme, a reçu le soutien du 2ème adjoint de la commune de Houéyogbé, M. Cyrille Faïnou.

Pendant trois jours, les bénéficiaires seront outillés sur les thématiques pouvant leur permettre de faire leurs expériences sur l’entretien des sujets et leur développement, l’équipement des poulaillers, le traitement des poules à base de la pharmacopée, le changement du sexe, les techniques de la conservation des termites pour le suivi des poulets, etc. Le 2ème adjoint au maire Cyrille Faïnou très satisfait de la qualité des modules débattus au cours de cette formation, salue les acteurs et invite les jeunes à s’approprier cette formation. Démarrés ce mercredi, les travaux prendront fin samedi prochain.

Marturin CODJO Rg Mono/Couffo

Les jeunes de l’intérieur de notre pays ne demandent pas mieux que des initiatives du genre pouvant leur permettre de se prendre en charge. Les jeunes cadres de cet arrondissement logés au sein du cercle « Grenier du paysan et l’Arc de Noé » ont certainement vite compris. En dehors de leurs diplômes universitaires  cumulés pêle-mêle, ils s’emploient depuis années dans cet arrondissement  à accompagner la génération montante à travers des formations du genre.

Informé d’une telle initiative, le 2ème adjoint au maire de la commune de Houèyogbé, fils de ce département M. Cyrille FAÏNOU n’a pas marchandé son soutien à la démarche des jeunes. Il a soutenu l’activité en payant les 40% des frais de participation de la formation des bénéficiaires. Pour les deux formateurs, cette formation à un sens particulier.

Elle  permettra aux participants de bénéficier de connaissances sur plusieurs thématiques notamment : l’entretien des sujets et leur développement, l’utilisation des équipements des poulaillers, le traitement des poules à base de la pharmacopée, le changement du sexe du poulet, les techniques de la conservation, etc. Selon les sieurs Kégel DANSOULADJI et A. Aimé, la formation a pour objectif de s’outiller sur les notions d’élevage.

A en croire  les formateurs et initiateurs de cette activité, cette formation permettra aux participants de faire l’entretien des poulaillers, avoir la maitrise des produits pour nourrir les poulets sur la base de la verdure ordinaire, c’est-à-dire les plantes. Aussi, la formation leur ouvre des opportunités de se prendre en charge. C’est pourquoi soulignent-ils, des techniques  de produire  des centaines de poulets à partir d’un coq plus trois poules en moins de six mois ont été développées.

Pour  le 2ème adjoint au maire de la commune de Houéyogbé, très préoccupé, une 2ème série s’impose afin que les jeunes à se l’approprient pour leur intégration totale. Notons que plusieurs femmes et jeunes  prennent part à cette formation qui prend fin samedi prochain.    

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR