Le Béninois Libéré
Image default
Sport

Football/échecs répétés du Bénin et coups de sifflet défavorables aux Écureuils : LA SOURCE DU MALHEUR SERAIT UN BÉNINOIS

C’est une évidence que nos joueurs ne sont pas du niveau à rassurer d’un bon parcours. C’est aussi vrai que nous n’avons jamais la chance de tomber sur un entraîneur réformateur à la taille de nos ambitions. Michel Dussuyer très conservateur, était lui plutôt sans ambition et préférait éviter les casses même s’il finissait toujours par être rattrapé.

Aujourd’hui, c’est un Latoundji qui a assez de difficultés à prendre des risques et s’enferme dans le service minimum avec un coaching très conservateur à la Dussuyer avec la titularisation quasi exclusive des éléments venus d’ailleurs comme si les joueurs locaux ne pouvaient rien. La prestation du sociétaire de Ayéma, Junior Olaïtan dont Niort s’est attaché les services depuis seulement 04 mois, a prouvé si besoin en est que les joueurs évoluant au Bénin sont aussi sinon même capables que les soi-disant professionnels.

Mais si ça ne tenait qu’à ces paramètres seulement, les Béninois ne seraient pas aussi déçus des résultats. Selon certaines sources dignes de foi, il y a une mafia qui milite dans l’ombre pour l’échec du Onze national. Un esprit qui monte les arbitres facilement contre le Bénin et ceci à toutes les rencontres entrant dans le cadre des éliminatoires.

Le code serait simple. Sachant que tous les arbitres sinon la plupart sont corrompus jusqu’à la moelle osseuse, le compatriote en question, par ses réseaux si évidents dans le monde du football continental, contacte souvent le trio arbitral et leur fait croire en une commission qu’il leur aurait négociée. Il avance un montant à faire pâlir de bonheur l’arbitre principal. Mais ajoute qu’au cas où personne ne les contacterait de la part de la partie béninoise, c’est que leurs sous ont été distraits par les présents dirigeants du football béninois.

Et comme il s’agit en réalité d’une invention et sous prétexte qu’on veut faire sous la Rupture un football propre avec des dirigeants sérieux, rien ne tombe. L’arbitre préparé psychologiquement à être contacté s’il n’est pas dupé avec ses sous coincés dans les mains de dirigeants béninois, monte sur le terrain avec la rage de se venger, de décourager ceux qui ont osé se sucrer sur son dos.

Conséquence, toutes les occasions sont bonnes pour siffler un penalty ou donner un carton contre les joueurs les plus illuminés du camp béninois. Et c’est comme ça qu’on a l’impression que les arbitres ne respectent plus le Bénin. Les cas des penalties sifflés contre nous face au Congo et contre le Sénégal en disent long sur la machination. N’oublions pas le carton rouge fantaisiste sorti contre le joueur béninois face au Sénégal.

Qu’il vous souvienne de l’Antalya cup que les Ecureuils ont remporté parce que l’arbitrage n’était pas africain en témoigne le quatuor  turc du match Bénin-Togo : YAŞAR KEMAL UĞURLU, CEYHUN SESİGÜZEL, SERKAN OLGUNCAN et NESLIHAN MURATDAĞ. Cela atteste réellement la thèse de cet arbitrage téléguidé contre le Bénin.

La police béninoise au lieu de perdre son temps pour rechercher les jeunes qui ont dans un esprit de revanche, caillassé le bus des Écureuils mercredi dernier, ferait mieux de creuser cette piste de ceux qui ont intérêt à faire mal au Bénin.

Aux nouveaux dirigeants qui croient que le football est vertueux et qu’il faut, au nom de la Rupture de Talon y mettre que de la vertu, du sérieux, le football est tout sauf ça. À défaut de le prendre pour ce qu’il est véritablement, qu’ils associent les mafieux pour l’exécution des aspects clés du football béninois et on pourra régler une partie de nos problèmes.

Aboubakar TAKOU

3 Commentaires

Seko 10 juin 2022 at 1:20

Monsieur TAKOU vous avez tout dis merci

Réponse
AHANDESSI Gilles K. 10 juin 2022 at 2:30

C’est vraiment une piste à ne pas négliger. Que nos autorités fassent le nécessaire pour creuser et enquêter véritablement à base de cette piste
Merci

Réponse
Désiré DEMAKOS 11 juin 2022 at 8:01

Faut JAMAIS, au GRAND JAMAIS, que le Bénin entre dans les combines de corruption des arbitres.
Continuons résolument le travail de perfectionnement de notre football, le mérite nous sera un jour ou l’autre reconnu.
Point final.

Réponse

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR