Le Béninois Libéré
Image default
Culture Société

Fin de la tension au sein de la chefferie traditionnelle à Agonlin Naogon : LE MAL EST REPARTI D’OÙ IL EST VENU

(Dah Gandaho remis dans ses attributs de premier ministre de Dada Zèhè, Espéra Gandaho éjecté du siège de Galagbo)

Après la pluie accompagnée d’orage et autres, vient le beau. Une nouvelle ère même, dira-t-on au regard de ce qui  s’est passé ce dimanche 15 janvier 2023 à propos du différend entre dada Zéhê et Dah Gandaho Kini Dégbé. C’est désormais la fin du conflit et ce pour le grand bonheur des filles et fils d’Agonli Covè longtemps fatigués de voir leur chefferie traditionnelle faire la Une de l’actualité et ce dans le mauvais sens.

La pomme de discorde réglée sous le leadership de plusieurs personnalités dont le magistrat et mandataire de l’ANIP Cyrille Gougbédji qui a pesé de tout son poids pour que l’opprobre jeté sur la chefferie traditionnelle cesse. Ce qui du coup a permis à dada Zéhê et  Dah Gandaho Kini Dégbé ont fumé le calumet de la paix afin que chacun puisse assumer ses charges convenablement. 

Ainsi, Dah GANDAHO Kini Dégbé garde tous ses attributs liés à son titre. Donc, en tant que chef de la collectivité Gandaho, il jouera pleinement son rôle de premier ministre du roi Afodjènoukon. Toujours dans les décisions issues de ce dénouement, il devient désormais le Galagbo, chef du culte Guèlèdè. Ce titre qui est à l’origine de la discorde. Car à l’issue d’une assise à la cour royale en présence des têtes couronnées, il a été décidé de la suspension pure et simple des Galagbo désigné de part et d’autre à savoir : Gandaho Espéra et Gandaho Adrien. Il revient désormais à Dah Gandaho Kini Dégbé de décider du nouveau Galagbo d’ici à 2024.

Et y voir de près, le grand perdant dans ce différend qui vient de connaître de son épilogue, est Gandaho Espéra qui bombardé du titre de Galagbo, alimentait les tensions croyant créer du tort à Dah Kini Dégbé et le voir jeter de Naogon. Aujourd’hui, il a été dégagé et botté en touche. Bref, c’est La Grenouille qui veut se faire aussi grosse que le Bœuf, comme le dirait Jean de La Fontaine dans sa fable. Il n’a récolté que la honte et le mépris.

Cette perfidie l’a conduit aujourd’hui à sa perte et il a tout simplement explosé à Naogon avec des parties retrouvées du côté de  la Lnb. « Le monde est plein de gens qui ne sont pas plus sages », dit Jean de La Fontaine. 

A contrario, Dada Zéhê et Dah GANDAHO Kini Dégbé s’en sortent la tête haute, car les plans de leurs détracteurs et pyromanes souhaitant les voir toujours à couteaux tirés, sont à l’eau. Dada Zéhê et GANDAHO Kini Dégbé sont plus qu’unis pour la défense de la chefferie traditionnelle à Agonlin Covè. 

Avec qui Dah GANDAHO Kini Dégbé va retirer sa plainte au tribunal d’Abomey pour que la bonne harmonie règne davantage au sein du palais royal d’Agonli. C’est un nouveau vent qui souffle pour le rayonnement des mœurs et coutumes d’Agonlin Covè.

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR