Le Béninois Libéré
Image default
Société

Fermeture d’une vingtaine de structure et dépôt de vente de ciment : Le gouvernement en guerre contre la surenchère

La surenchère n’est pas une option, le gouvernement de Patrice Talon compte bien remettre les pendules à l’heure. Alors que l’État s’investit autant qu’il peut pour amoindrir la souffrance des populations en cette période de cherté de la vie, certaines structures qui se croient inamovibles profitent de la situation pour renflouer leur caisse. 

En guerre contre cette mauvaise pratique de la surenchère, le ministère de l’industrie et du commerce a pris ses responsabilités. Ainsi près d’une vingtaine de structure et dépôt de ciment ont été fermés par des équipes de contrôle du ministère pour non-respect des prix fixés par le gouvernement. Ceci dans plusieurs communes du Bénin durant la semaine du lundi 27 juin 2022. D’autres structures ont même été épinglées pour non-affichage des prix de vente légal des produits. 

Et puisqu’aucune commune ni localité n’est exclue, ce lundi 4 juillet 2022, c’est Adjadjo et Agla qui ont reçu la descente des agents de contrôle du ministère de l’industrie et du commerce. Plusieurs dépôts de vente de ciment ont été également mis sous scellés pour le même motif. À l’instar des dépôts de vente de ciments, des boutiques de vente de divers et supermarché également ont été prises en compte et frappés de l’infraction du non-respect des mesures sociales prises par le gouvernement. 

Notons que l’opération n’est pas encore à sa fin. Après Abomey-calavi, Cotonou, Tori, elle va s’étendre sur les autres communes du Bénin

Nel Charbel Koffi 

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR