Le Béninois Libéré
Image default
Société

Etat inquiétant de l’ouvrage de franchissement du fleuve Gbanlin (Commune de Ouèssè) : Le cri de cœur de l’He Agoua aux ministres de Talon

Gouverner, c’est prévoir, dit-on. Et c’est au regard de cette prévoyance que l’élu de la 10ème circonscription électorale, l’honorable Edmond Agoua se veut être en étant méticuleux, regardant sur le moindre détail, sur les faits et gestes afin de pouvoir agir aussi rapidement que possible pour éviter toute situation déplorable. D’où l’alerte sur l’état inquiétant de l’ouvrage de franchissement du fleuve Gbanlin dans la commune de Ouèssè Wogoudo, lancée à l’endroit du gouvernement Talon à travers l’interpellation des ministres Hervé Hèhomey, José Tonato et Alassane Séidou.

« C’est un cri de cœur des populations mais aussi une sonnette d’alarme sur laquelle, nous tirons avec toutes nos forces. Pour lui permettre une viabilité, ce pont a non seulement besoin d’entretien régulier à l’instar de toute œuvre d’art mais aussi et surtout de renforcement afin qu’il continue de résister aux intempéries et aléas climatiques. » Dit le député dans un courrier adressé à ces trois ministres afin « d’éviter d’éventuels dégâts que pourrait engendrer l’effondrement de ce joyau, l’urgence de consolider ses piliers s’impose. »

Lire ci-dessous l’intégralité de son message.

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR