Le Béninois Libéré
Image default
Politique

En perte de boussole et de vision politique : Iréné Agossa navigue à vue

Le président du parti Restaurer La Confiance (RLC) Iréné Agossa s’est reveillé d’un sommeil profond où plongé dans un rêve surréaliste, il nourrissait l’envie de se faire élire dans chacune des 24 circonscriptions électorales où il se porterait candidat. Comme l’éléphant annoncé est venu avec les deux pieds cassés, il a entamé une course effrénée de recherche de partis politiques d’opposition avec lequel il ira aux législatives de 2023 mais c’est sans compter sur l’idéaliste Paul Hounkpè, le secrétaire exécutif national du parti Fcbe et chef de file de l’opposition qui a rejeté sa proposition.

Voyant désormais son rêve brisé et hors course pour les législatives de 2023, depuis peu il nargue l’opposition béninoise à chaque sortie médiatique. Le plus récent est son entretien sur l’émission 5/7 Matin de la télévision nationale où Iréné Agossa, président du parti, s’est prononcé sur l’actualité politique nationale. Occasion choisie par l’ancien Directeur général de la Sonacop pour dézinguer ses pairs de l’opposition et les maudire.

« …nous ne pouvons pas aller seuls pour gagner, c’est en désaccord avec nos engagements. Nous avons également nos amis de l’opposition. Ils ne doivent pas aller en rangs dispersés », a déclaré Iréné Agossa. Une preuve que le président est en perte de boussole et de vision politique où il navigue à vue.

Pour confirmation, comme lui n’est plus candidat, aucun autre ne pourra affronter la mouvance présidentielle et l’emporter. Pour Iréné Agossa, « la méthode et la stratégie choisies par les héritiers de Boni Yayi (FCBE, les Démocrates…) répondent à la logique de la division et de la soustraction. Un choix qui les conduira inéluctablement à l’échec dans les urnes ». Il poursuit « Je l’affirme aujourd’hui, notez ! Ils ne pourront pas… ».

Même s’il cherche du buzz politique, qu’il aille avec tact et soin. Même si son vœu n’est pas mal il devrait adopter une autre posture. Vivement que l’opposition lui donne une bonne leçon si elle parvenait à être parmi les partis autorisés à  compétir.

H.E

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR