Image default
Société

ECLAIRAGE PUBLIC AU BENIN : Plusieurs lampadaires solaires dépouillés sur la route de Ouidah

Autrefois repère des brigands, coupeurs de route et autres malfrats, le tronçon Ahozon-Ouidah de la route inter-état Cotonou-Lomé a été éclairé de lampadaires conventionnels puis remplacés des lampadaires solaires beaucoup plus économiques sur plusieurs kilomètres.

Et toujours pour garantir la sécurité, la forêt d’acacia planté de chaque côté de la route a été coupée sur 5 m. Avec le temps, la forêt petit à petit a repris ses droits et des personnes indélicates sur plus de 5km ont vandalisé et volé les batteries rechargeable de ses lampadaires solaires replongeant du coup cette zone dans le noir avec pour corolaire une insécurité pour les usagers de cette route. Interrogé sur la question, le secrétaire général de la mairie de Ouidah, Landry Médard Hinnou, a reconnu qu’il s’agit d’un véritable problème que connait la mairie.

Déjà, selon le Sg de mairie, quelques auteurs de ces vols ont été appréhendés et subissent les rigueurs de la loi. Mais comme l’a dit le Sg, le mal est fait et cause des désagréments aux usagers de route qui se plaignent de l’obscurité et de l’insécurité que l’on observe à ce niveau. « Dans cette zone il y a trop d’obscurité par ce que les panneaux solaires ne s’allument pas parce qu’ils ont volé toutes les Batteries qui sont dedans. », a dit Augustin, un chauffeur de taxi rencontré sur cette route. Sur cette même question, un passager affirme «  il y a un vrai sentiment d’insécurité surtout pour ceux qui sont à motos. Il y a des brigands qui sortent parfois de la forêt à côté qui les braquent »

Autant de désagrément qui nécessite que les autorités prennent des mesures pour remédier à cette situation et à ce propos, le Sg la mairie de Ouidah a évoqué les mesures à court, moyen et long terme pour que dorénavant cette zone soit beaucoup plus sure pour les usagers de la route «  La solution me semble t-il est d’un point de vue technologique et je crois qu’au niveau du gouvernement, pour les nouveaux projets les lampadaires qui sont installés, la batterie est à base de lithium, un peu comme les batteries des portables ce qui fait que les gens n’ont plus intérêt à aller les voler. »

L’autres chose évoquée par le Sg est que la mairie compte installer des vendeuses de fruits et des pépiniéristes tout le long de cette partie et plus tard, créer des haltes comme des fastfoods, une station d’essence et autres espaces pour que la zone soit animée et éloigner l’obscurité et l’insécurité.     

Arnaud KOUMONDJI    

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR