Image default
Politique

Double fractures à la RÉSISTANCE à Cotonou et environs : La plupart des têtes de pont arrêtées

 (Le fils de Djènontin pris avec ceux d’un autre bailleur)

Contrairement à ce qu’on a voulu faire croire à tout le monde, que c’est le peuple qui résiste au régime de Patrice Talon, c’est faux.

Toutes les petites folies enregistrées dans les grandes agglomérations, Parakou, Kandi, Tchaourou, Savè et autres, n’étaient que l’œuvre de petits badauds drogués et financés par des gens bien connus de la Rupture.

À leur tête et bien payés pour la circonstance, quelques responsables de mouvements de jeunes du parti Les Démocrates, d’où la libération de Réckya Madougou comme cri de ralliement.

Et comme nous le disions il y a quelques heures, la police républicaine vient de mettre la main sur une vingtaine de têtes de pont de ces manifestants. Thibaut Ogou, l’activiste et ancien gendarme radié pour faute grave dans l’armée, fait partie de la moisson de cette prouesse républicaine.

Et ce matin, toutes les dispositions sont prises pour une réplique musclée voire même brutale de l’armée et des forces de l’ordre contre toute poche de renégats qui va s’aventurer à inquiéter les paisibles populations à vaquer à leurs occupations.

Force restera à la loi. Le président Talon avait voulu les jouer en père de famille en observant un certain pacifisme très vite pris par la meute pour de la lâcheté.

Maintenant, ils auront à faire au vrai Patrice Talon plus intransigeant qu’un lion blessé. Pas exclu que des tirs à balles réelles tonnent sur les manifestants qui vont s’en prendre aux populations et aux biens privés de nos compatriotes.

À suivre !

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR