Le Béninois Libéré
Image default
Société

Dossier Fifando Franck au tribunal actuellement : TALON DOIT SOUTENIR LE PROCUREUR DE CALAVI

(Trop de pressions sur le pauvre magistrat)

Le dossier Fifando Franck est l’une des affaires domaniales les plus cruciales du moment. Les preuves sont là. Les victimes pleurent toutes les larmes de leur corps. Justice devrait être dite pour le Bénin et ses enfants. Mais si Fifando tombe, il risque de sortir des noms. De donner des noms de gros bonnets de la République qui ont profité de sa générosité sur l’autel du crime foncier domanial.

Ces personnalités s’activent par mille pression sur le tribunal pour voir leur champion en liberté. Fifando est tranquille. Il leur a mis la pression. Si je tombe, vous allez perdre vos maisons qui seront récupérées par les victimes qui n’attendent que ça pour louer la bravoure de la justice et du président Talon.

Le jeu est donc serré. Le parquet de Calavi dont l’intégrité et la loyauté à la cause juste ne font plus l’ombre d’un doute, est dans une impasse qu’aucun magistrat n’aurait souhaité être.

Il lui faut du soutien et même de la prière. Car il y en a qui vont même lui glisser dans les oreilles qu’il joue son poste s’il insiste à placer le plus grand cerveau de la mafia foncière de Godomey Plateau zone 1 à Cococodji zone 1, Dèkoungbé zone 3, Dékoungbé zone 5 et autres avec de faux numéros, fausses dates de recasement et consorts.

Parfois, nos magistrats fatigués de la taille de certains crimes ont bien envie de dire le droit dans son intégralité. Mais ils butent sur la pression des gros bonnets à qui les crimes ont profité et les criminels sont de difficultés. C’est le principe même de la mafia.

Le parquet de Calavi doit être soutenu par la hiérarchie, monsieur le ministre.

Affaire à suivre !

Aboubakar TAKOU

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR