Le Béninois Libéré
Image default
Société

Don de vivres pour les cérémonies de l’empereur Sabi Nayina III : Richard Boni Ouorou enterre son père

A l’instar des autres fils et princes de la localité tel l’honorable Robert Gbian, le politologue et socio-économiste Richard Boni Ouorou démontre son attachement au défunt empereur de Baru tem, Sabi Nayina III ayant rejoint les ancêtres le 19 octobre passé.

Pour cette majesté qui l’a plusieurs fois honoré à travers ses conseils et bénédictions en tant que fils, le bénino-canadien Richard Boni Ouorou bien qu’il ne soit pas au pays, a décidé de témoigner sa reconnaissance pour ses grâces reçues de l’empereur de son vivant. Et comme en Afrique, les morts ne sont pas morts, ces derniers continuent de veiller sur les vivants de là où ils sont. Ce qui amène à ne pas les oublier et scelle les liens entre les vivants et leurs défunts.
Des sacs de riz, des bidons d’huile, du sel, un bœuf et autres, c’est le lot de vivres que Richard Boni, fils affecté par le départ de son père, a cru devoir apporter comme la contribution d’un fils aux cérémonies en préparation de son père.


Un geste que le premier ministre Sinadounwirou et sa suite ont salué en réceptionnant les dons auprès des envoyés de Richard Boni. Tout en remerciant le généreux donateur, ils n’ont pas manqué de faires et surtout de le bénir. Une fois encore, Richard Boni démontre son amour pour le Baru tem, et de surcroit pour son pays natal pour lequel il nourrit beaucoup d’ambitions pour son développement.

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR