Le Béninois Libéré
Image default
Politique

Dernières heures pour dérouter les comploteurs de l’affaire des 70 millions : Le député Up Souwi doit dire la vérité pour éviter la bombe de Gbadamassi

Qui s’y frotte, s’y pique, dit-on. Apparemment, certaines personnes semblent ignorer ce détail en ce qui concerne le député Rachidi Gbadamassi.

Ce politique qui n’a pas froid aux yeux et qui a ce génie de dégoupiller toute grenade. Qui aujourd’hui ne connait pas le professeur de la chaire de la politique appliquée ? Et c’est justement dans l’affaire dite des 70 millions évoqués au procès de Réckya Madougou que des plaisantins sont en train de vouloir le titiller en trouvant à dire et à redire. Mais l’homme, blanc comme neige dans l’affaire, garde son calme en attendant de bondir au bon moment. Gbadamassi, c’est la philosophie de Wole Soyinka : « Le tigre ne proclame pas sa tigritude, il bondit sur sa proie et la dévore. » Il ne faut pas le provoquer. Il vaut mieux garder sa distance avec lui.
C’est pourquoi ceux qui ont déjeuné au banquet des 70 millions doivent commencer par clarifier les choses et ne pas salir le nom du député dans leur affaire. Député ou pas, ceux qui ont quelque chose à dire doivent vite le faire afin que s’arrêtent les médisances contre le député. Au risque de provoquer son courroux et recevoir des tomahawks.
C’est pourquoi le député Up Souwi doit vite clarifier les choses à propos de ce déjeuner des 70 millions avec l’ancienne ministre de la justice, Reckya Madougou.
Le plus tôt sera le mieux pour que Gbadamassi ne lâche pas une bombe dont les fragmentions vont faire mal et on ne pourra plus rien contrôler du côté de ceux qui ont goûté et joui de quelque manière que ce soit de ces 70 millions. Les troublantes révélations de Gbadamassi n’attendent qu’un déclic pour éclater.

AY

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR