Le Béninois Libéré
Image default
Politique

Démonstration musculaire et suprématie avérée du cheval Br dans le Nord-Bénin par Gbadamassi : ABT PREND 64 VILLAGES À DJIMBA ET FAIT BAVER BRUNO AMOUSSOU

Le député Rachidi Gbadamassi est dangereux en politique. Il vaut mieux l’avoir avec soi que contre soi. Le Br est aux anges. Après dix jours de travail de l’ombre, aidé des lieutenants de l’ombre, il appelle son Sgn Abdoulaye Bio Tchané et lui dit qu’il est temps qu’il enterre l’Up dans le Septentrion.

Ceux qui veulent aller loin dans la vision de Patrice Talon n’ont pas le temps de s’asseoir à l’ombre d’un baobab pour faire du commérage politique afin de finir en sorcellerie. Et c’est ce que quatre conseillers communaux Fcbe de N’Dali ont compris en optant pour un nouvel encrage politique au Br. Ils l’ont déclaré ce samedi en présence du député Rachidi Gbadamassi représentant du Bureau Exécutif National du parti du cheval blanc et Secrétaire Général chargé des élus communaux, municipaux et locaux au niveau du parti.

 Ils ont noms Méré Sounon Orou, Alidou Tamou Orou Yorou,  Séko Moukè Orou Sèko, Séïdou Damagui, responsables des différentes structures des 64 villages de la commune de N’dali autrefois membres du Parti Politique Fcbe.

Pour l’honorable Rachidi Gbadamassi, secrétaire général chargé des élus locaux communaux et municipaux, qui a reçu au nom du Sgn Abdoulaye Bio Tchané, la lettre d’adhésion des mains du porte-parole Méré Sounon Orou, ce geste est l’expression même du système partisan dont ils sont tous les disciples de leur maître à penser, le président Patrice Talon.

Et ceux qui pensent à tort que le Br débauche des conseillers Fcbe, pour lui, souffrent d’une insuffisance intellectuelle pour ne pas dire d’une insuffisance politique. Ils sont limités dans la réflexion. Car ils oublient que la politique est d’abord et avant tout un rapport de force. C’est une affaire d’arguments. Et quand certains partis politiques n’ont plus d’idéal à vendre, les militants sont obligés d’aller vers un nouvel ancrage politique qui les rassure et par conséquent leur base. Une formule voilée du député de la 8ème circonscription électorale pour répondre aux hommes de Bruno Amoussou qui aurait souhaité que ce contingent rejoigne l’Up, et de Soumanou Djimba qui rumine une colère noire au lieu de tirer des leçons de son manque de management politique rassembleur.

On le disait plus haut. Gbadamassi est un dangereux animal politique. Après lui avoir ordonné de prendre goût au feuillage du baobab voire même brouter l’arbre, il dope maintenant le cheval blanc à s’habituer à l’âme des autres partis concurrents. Le Br est parti pour une razzia dans le Nord du Bénin avant de descendre dans le Sud déraciner le baobab pour faire mal à Oscar Bravo et son professeur Bruno Amoussou.

Abdoulaye Bio Tchané, ne sait pas parler. Il ne ruse pas. Il déterre seulement les vieux grands arbres pour donner sa chance aux jeunes pousses de se libérer de l’instinct palétuvier du baobab.

L’Up, c’est fini!!!

Aboubakar TAKOU

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR