Le Béninois Libéré
Image default
Politique

Décryptage de l’actualité politique et sociale de la Rupture sur Business 24: Isidore Zinsou, plus qu’un porte-parole de Talon

Invité du journal télévisé de Business 24 Africa de la Côte d’Ivoire le samedi 26 février 2022, Isidore Zinsou, ancien directeur de la presse audiovisuelle au Bénin, ancien maire de Cotonou, aujourd’hui chef d’entreprises avec plusieurs casquettes après avoir démissionné de la fonction public de son pays, a, pour avoir observé le régime de la rupture dans le déploiement de sa stratégie pour l’émergence politique, économique et social du Bénin, donné aux téléspectateurs de cette chaine de télévision et aux observateurs de l’évolution du Bénin, son opinion sur les retombées de la politique de développement du président Patrice Talon. Interrogé sur comment se porte le développement au Bénin, Isidore Zinsou, également acteur de ce développement de par sa contribution en tant chef d’entreprises qui paie ses taxes et impôts, a remarqué la transformation significative en matière de développement du pays et ce, dans plusieurs domaines.

 Parlant des infrastructures routières, il a fait remarquer que  beaucoup de routes ont été construites dans le pays. Il a notamment fait mention des villes à statut particulier comme Cotonou, Porto-Novo et Parakou qui ont été transformées en un temps record grâce à la volonté du gouvernement du président Patrice Talon. Une transformation qui impacte positivement les populations qui empruntent ces routes au quotidien.

  Les grandes transformations au Bénin

Dans son développement, le chef d’entreprises qu’il est, n’a pas manqué de remarquer qu’en dehors des infrastructures routières, il y a beaucoup d’autres secteurs qui ont également connu de grandes avancées notables notamment le secteur de l’énergie qui autrefois grabataire, a connu une nette amélioration grâce à la construction de plusieurs centrales de production d’énergie  et la perfection du circuit de distribution.

Le secteur de l’eau, en particulier celui de l’eau potable, a aussi connu son lot de réalisations avec la construction de plusieurs forages et le renforcement de la distribution de cette eau potable. A titre d’exemples parmi tant d’autres, il a évoqué « la construction de 95 châteaux d’eaux aujourd’hui au Bénin qui sont en chantier pour améliorer la production , le transport et la distribution de l’eau potable, vitale pour un pays comme le Bénin ou la Côte d’ivoire »

La santé qui a vu son plateau technique amélioré a permis la réduction des évacuations sanitaires qui coûtent des milliards au pays. Pour davantage  renforcer la santé, bientôt un hôpital de référence pour toute la sous-région sera construit à Abomey-Calavi. L’internet à haut débit avec le déploiement de plusieurs kilomètres de fibres optiques sont en réalisation au Bénin selon Isidore Zinsou. La construction des marchés modernes, des stades sont autant d’infrastructures sociocommunautaires qui sont réalisées et en cours de réalisation au Bénin.

En ce qui concerne les relations avec le grand voisin de l’Est, le Nigeria dont la frontière avec le Bénin reste fermée, Isidore Zinsou se dit confiant en la diplomatie des autorités de son pays d’autant plus que malgré cette fermeture, les activités aux frontières sont restées toujours dynamiques. Et donc pour lui, avec la diplomatie, les deux pays finiront par trouver la solution appropriée.

‘’Les politiques changent de métier au Bénin… La politique ne fait plus gagner de l’argent’’

Abordant pour finir la vie politique de son pays, l’acteur économique rectifie la perception du journaliste qui pense que la vie politique au Bénin est crispée. « La vie au Bénin n’est pas crispée. Il y a une mutation qui s’opère au Bénin et cela peut donner l’impression qu’il y a une crispation de la vie politique au Bénin. » Dira-t-il. Pour lui, c’est parce que les acteurs politiques sont en train de changer  et parce que l’argent ne circule plus. Selon lui, « il n’y a plus de client pour recevoir les services de prestations politiques ». Et donc, cela a occasionné une mutation des hommes politiques qui sont en train de changer de métier. Pour illustrer ses propos, il a affirmé que des députés sont devenus aujourd’hui des fermiers, d’autres des transporteurs. Tout simplement parce que les choses ont changées. La politique ne fait plus gagner de l’argent et qu’il faille s’orienter vers d’autres secteurs producteurs de richesse. La présence de l’ancien premier ministre du Bénin Lionel Zinsou aux côtés du président Talon qui a suscité des réactions est dans l’ordre normal des choses car pour Isidore Zinsou, le président Talon n’a pas d’ennemis politiques mais plutôt des adversaires politiques. Tel est le regard de cet ancien fonctionnaire de l’Etat aujourd’hui chef d’entreprise dans le privé.

Arnaud KOUMONDJI

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR