Le Béninois Libéré
Image default
Société

Criet/Affaire blanchiment de capitaux et atteinte à la sûreté de l’État : L’intégralité de ce qui est reproché à Aïvo et ses coaccusés

Déclarer les accusés AÏVO Frédéric Joël Ayékobinou, BONI-SARE Issiakou, IBRAHIM BACHABI Moudjaïdou et GNONLONFOUN Dotou coupables de complot contre la sûreté de l’État et de blanchiment de capitaux ; et Les condamner à dix ans de réclusion criminelle et à cinquante millions d’amende ferme chacun.

Voilà ce que le ministère public représenté par Elon’m Mario METONOU, procureur spécial de Criet, a demandé au regard des fait qu’il a exposés et démontrés dans son réquisitoire. Un réquisitoire dans lequel le procureur a dit que : le complot contre la sûreté de l’Etat, est constitué dès son acceptation morale, avant qu’il ne se concrétise, l’intention de coup d’Etat est clairement établie chez l’accusé Boni Sare Issiakou, les éléments matériels accusant Boni Sare Issiakou sont les fonds reçus, les documents retrouvés chez lui et leur contenu ; Alain Gnonlonfoun a levé les fonds pour la caution de Joël Aïvo, dont Arnaud Houedanou est contributeur : et enfin que Joël Aïvo est bénéficiaire du complot financé par Arnaud Houedanou.

Lire ci-dessous l’intégralité de ce réquisitoire du ministère public.

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR