Le Béninois Libéré
Image default
Société

Création d’une nouvelle société de manutention au port de Cotonou : Les raisons de la dissolution de la Sobemap

Le gouvernement béninois dans le souci de renflouer les caisses de l’Etat a décidé de mettre fin à l‘existence de la Société Béninoise des Manutentions Portuaires (SOBEMAP) dont le faible niveau de compétitivité s’explique notamment par son statut d’entreprise publique qui ne facilite pas la flexibilité et l’adaptation aux exigences du commerce maritime international, afin de la remplacer par une autre structure plus compétitive en relais.

Entre autres raisons, sa trop faible capacité d’investissement qui ne lui permet pas d’adapter ses équipements aux besoins de l’industrie maritime en perpétuelle mutation ainsi qu’à la structure de ses charges d’exploitation. Cette décision a été prise à l’issue du conseil des ministres de ce mercredi 30 novembre 2022.

En effet, la modernisation en cours du port de Cotonou conduit à la réorganisation des activités portuaires autour de trois principaux terminaux, à savoir : un terminal polyvalent, un terminal à conteneur et un terminal vraquier en construction.

Un tel contexte appelle davantage de professionnalisme et de spécialisation des acteurs, puis nécessite la mobilisation d’importants moyens financiers par les manutentionnaires, fait savoir le conseil des ministres.
C’est pourquoi, le Gouvernement a fait l’option de créer une nouvelle société de manutention pour la gestion du terminal polyvalent et du terminal vraquier. Celle-ci sera d’économie mixte avec son capital porté par l’Etat et un partenaire stratégique de référence internationale. Ce choix présente le double avantage de faire profiter au port de l’expertise du partenaire stratégique, de son réseau d’armement qui induira l’accroissement du trafic portuaire et de sa capacité à mobiliser les financements nécessaires à l’acquisition d’équipements modernes de manutention.

Par ailleurs, il est à rappeler que le Conseil des Ministres du 14 septembre 2022 a acté la création du bureau d’embauche unique dont l’opérationnalisation prochaine permettra d’assurer une meilleure gestion des dockers en leur offrant de meilleures conditions de travail et de vie. Pour toutes ces raisons selon le conseil des ministres, il convient de procéder à la dissolution de la Sobemap, de nommer son liquidateur et d’engager le processus de création de la nouvelle société mixte de manutention.

Hilbert EDAH

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR