Le Béninois Libéré
Image default
Politique

Coteb et le hautement social/ Bras de fer Gbadamassi-Gouvernement: PARAKOU ET LES TRAVAILLEURS DU COTEB ONT GAGNÉ

Contrairement aux clichés farfelus qui présentent la législature actuelle aux ordres du président Talon et qu’il n’y a plus de débats, l’honorable Rachidi Gbadamassi vient de gagner une bataille suite à une question orale avec débat.

En effet, à la tête d’une trentaine de députés, ses collègues, le député de la 8ème circonscription électorale toujours proche de ses mandants, avait soulevé contre le régime du président Talon la situation du Complexe Textile du Bénin (Coteb) sis à Parakou.

Une plaidoirie qui a suscité de débats houleux entre les députés et la ministre du commerce Alimatou Shadiya ASSOUMAN. Défendant la position du gouvernement qui se base sur une décision de justice contre celle du député Gbadamassi pour  une réouverture de ce complexe, la ministre a finalement cédé. Mais pour le volet social malgré cette décision de justice.

En effet, il a été convenu du paiement des droits de licenciement, de préavis et de tous les autres droits, à tous les anciens travailleurs de ce complexe.

Fidèle donc à sa promesse de faire de l’actuel quinquennat, du hautement social, le président Talon a ordonné depuis quelques jours le paiement de leurs droits aux anciens travailleurs du Coteb.

Et c’est avec joie que le secrétaire général du syndicat de cette maison a félicité le gouvernement du président Talon, le député Gbadamassi qui bien de la mouvance présidentielle, n’a pas fait de cadeau à la ministre Alimatou Shadiya ASSOUMAN, et ses 31 autres collègues pour le dénouement de cette affaire.

C’est déjà bien de recevoir leurs différents droits de licenciement et autres, mais mieux, le député que le président Talon a su apprécier le combat pour ses mandants, est allé plus loin. Car il a aussi obtenu que le Coteb ne soit pas déplacé auprès du gouvernement Talon qui est en train de finaliser un accord avec les Indiens pour une installation d’une usine sous de nouveaux jours afin que les populations de Parakou et du Septentrion puissent continuer à voir sur leur territoire le drapeau d’un complexe textile flotter.

Donc, le député Rachidi Gbadamassi vient encore de remplir un pan du cahier des charges à lui confier par ses mandants de la 8ème circonscription électorale.

Il n’a donc pas tort quand il dit croire en la promesse du HAUTEMENT SOCIAL du président Talon.

Car après les 25 milliards pour doter Parakou d’un scanner de nouvelle génération en même temps que des plateaux techniques dans les hôpitaux de la région, ces paiements au profit des anciens travailleurs du Coteb vient comme pour confirmer la position du politologue et grand politique, Rachidi Gbadamassi.

Certes, on peut détester le lièvre, mais reconnaître sa vitesse à la course est un devoir. Si c’est le fait qu’il soit un bouclier de la mouvance contre une certaine opposition qui lui vaut les taquineries d’une certaine opposition, il vaut mieux l’aimer pour ça. Car ça sert à la population béninoise dont il est l’élu.

2 Commentaires

Gilles GOHY 26 janvier 2022 at 2:24

EXCELLENT !!!

Réponse
Gilles GOHY 26 janvier 2022 at 2:25

EXCELLENT article !

Réponse

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR