Image default
Société

Consommation de la drogue et autres produits assimilés : Le préfet Sètonnougbo interdit la chicha dans le Plateau

(Une décision salutaire, sociale et sanitaire à saluer par tous  )

Il est désormais aisé de constater dans les lieux à usage collectif fermés ou ouverts au public et privé la consommation de la drogue, du tabac et des produits assimilés.

Et celle de la CHICHA en cette période de crise sanitaire attire plus l’attention. Prenant la mesure des dégâts qu’occasionne ou que peut apporter ce tabac par sa méthode de consommation, la première autorité du Plateau vient de taper du poing sur la table en interdisant la consommation dans tous les lieux ouverts au public. C’est à travers un arrêté préfectoral signé par le préfet en date du 25 janvier 2021.

Se référant à l’article 4 de la loi N°2017-27 du 18 décembre 2017 relative à la production, au conditionnement, à l’étiquetage, à la vente et à l’usage du tabac, de ses dérivés et assimilés en République du Bénin, le préfet du département du Plateau Daniel Valère Setonnougbo a , par un arrêté préfectorale N° 11/023/SG/STCCD/SA du 25 janvier 2021, formellement interdit la consommation de la chicha dans tous les lieux à usage collectif, fermés ou ouverts qu’ils soient publics ou privés dans le département du Plateau. Ainsi, tout promoteur d’établissements ouverts au public est désormais averti et tout contrevenant peut déjà subir la rigueur de la loi.

Rappelons que l’article 2 de l’arrêté stipule que tout consommateur, ou exploitant ou particulier, donnant accès à l’usage de la chicha dans l’enceinte desdits établissements est passible d’une amende allant de 50.000 à 300.000 francs CFA et en cas de récidive, l’établissement concerné sera purement et simplement fermé. De même, tout client pris en flagrant délit d’usage de la chicha dans les lieux ouverts au public est passible d’une amende allant de 10.000 à 50.000 FCFA, conformément aux dispositions de l’article 31 de la loi précitée, a précisé l’article 3 de l’arrêté préfectoral portant interdiction de la consommation de la chicha dans les lieux ouverts au public dans le département du Plateau.

Le préfet Daniel Valère Sètonnougbo, a par ailleurs, invité le directeur départemental de la police républicaine, le directeur départemental du tourisme, de la culture et des arts, ceux du cadre de vie et du développement durable, et de la santé ainsi que les maires des communes du département du Plateau à l’application stricte des dispositions dudit arrêté.

Ernest Latoundji

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR