Image default
Société

CONSOMMATION DE LA CHICHA DANS L’ATLANTIQUE ET LE MONO : Les préfets disent stop

Les préfets du département de l’Atlantique et du mono viennent de prendre une décision importante. Ils ont mis fin à la consommation de la chicha sur leur territoire de compétence.

C’est déjà acté. Après l’interdiction de la consommation de la Chicha dans plusieurs départements du pays, les préfets de l’Atlantique et du mono viennent d’emboîter le pas à leurs collègues. Dans un arrêté en date du 19 février 2021, Jean Claude Codja a mis fin à la prise de chicha sur son territoire de tutelle.

Ainsi, il est formellement interdit la prise de ce stupéfiant dans tous les lieux à usage collectif, fermés ou ouverts. Qu’ils soient publics ou privés dans les dits départements. Tout promoteur d’établissement ouvert au public (débits de boissons, maquis, boîtes de nuit, restaurants et autres), qui permettra l’usage de la chicha à l’intérieur de son établissement est passible d’une amende allant de 50 000 à 300 000 francs CFA.

Les consommateurs ne seront pas également épargnés par la sanction. Toute personne prise en flagrant délit d’usage de la chicha est passible d’une amende allant de 10 000 à 50 000 francs CFA. Pour rappel, avant le département de l’Atlantique et du Mono, plusieurs autres préfets avaient déjà interdit la consommation de ce produit dans leurs départements. C’est le cas par exemple des départements du Zou, Colline, Couffo et Plateau.

Christ-Paterne HOUNHOUENOU

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR