Le Béninois Libéré
Image default
Afrique

Conseil des ministres de l’UEMOA à Dakar : La 4ème et dernière session ouverte ce lundi

L’Union Économique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) a connu la quatrième et dernière session du conseil des ministres, comptant pour l’année 2022 ce lundi 19 décembre au siège de la Banque Centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), à Dakar.

Cette rencontre a débuté en présence des ministres de l’Économie et des Finances de l’Union, du président de la Commission de l’UEMOA et du Gouverneur de la Banque Centrale.

Dans son discours d’ouverture, le président du Conseil des ministres de l’UEMOA, Sani Yaya a évoqué la conjoncture économique dans les pays de la zone.
« La présente session se tient au terme d’une troisième année relativement éprouvante pour nos populations et nos économies, en raison des conséquences persistantes de la crise sanitaire et des effets induits par la crise russo-ukrainienne. L’activité économique mondiale a, en effet, connu un ralentissement durant le troisième trimestre 2022, en raison de la conjonction de plusieurs facteurs, notamment les répercussions de la crise russe-Ukraine, la hausse des prix de l’énergie et le durcissement des conditions financières internationales », a déclaré le président du Conseil des ministres, Sani Yaya, par ailleurs ministre de l’Économie et des Finances de la République togolaise.
En dépit du contexte international défavorable en raison de la conjonction de plusieurs facteurs, l’activité économique au sein de l’UEMOA est « restée dynamique au troisième trimestre de l’année 2022 ». Elle a connu une progression de 5,7 % du PIB sur un an, « soit le même taux de croissance enregistré le trimestre précédent. »
Le président du Conseil des ministres de l’UEMOA s’est félicité des initiatives prises par le président de la Commission de l’UEMOA, le Gouverneur de la BCEAO, le président de la BOAD et le président de l’Autorité des marchés financiers afin d’accroître la résilience de leurs économies face aux multiples chocs internes et externes qui affectent leur union.

Ulrich AHOVISSI

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR