Le Béninois Libéré
Image default
Politique

Conférence sur l’accroissement des inégalités économiques : Yahouédéou séduit à la tribune des Nations Unies

Il n’y a rien de plus agréable que de boire les paroles d’un expert qui maitrise ce dont il fait mention. C’est ce à quoi ont assisté les fonctionnaires et les participants présents à la conférence sur l’accroissement des inégalités économiques, une menace pour le développement durable.

En effet, faisant partie de la délégation béninoise aux Nations Unies, l’honorable Janvier Yahouédéou a dignement représenté le Bénin à cette prestigieuse conférence en expliquant comment l’inégalité économique dans un pays s’accentue lorsqu’on n’a rien ou très peu avant le partage entre riches et pauvres, entre hommes et femmes.

Imprégné des réalités de la question, l’élu du peuple béninois a pris un exemple très explicite qui en dit long sur la question. « J’ai un voisin qui est économiquement plus fort que moi. Plus fort pour des raisons politiques et historiques. Dans un contrat d’exploitation du pétrole de mon sous-sol,  lorsque je vends un baril de pétrole à 1.000 F à l’international, mon voisin prend 880 F et moi 120 F, c’est à dire 12%. Et quand mon pétrole est vendu, la recette va sur le compte de mon puissant voisin. Et c’est plus tard que ce dernier me donne ma part; parceque ma monnaie n’est connue ou utilisée nulle part au monde à part chez moi. Et mon voisin s’arrange pour embrigader ma monnaie de sorte qu’elle reste éternellement dépendante de lui. » A illustré l’He Janvier Yahouédéou.

Mieux, a-t-il poursuivi, comment peut-on continuer à être pauvre alors que « Mon sous-sol est riche d’or, de diamant,  d’uranium, de cobalt, etc. Le cobalt par exemple est le minerai utilisé pour fabriquer les batteries de nos portables » ?

De tristes réalités qui le poussent à deux interrogations à savoir : « Le Bénin mon pays est le 1er exportateur de Coton en Afrique, et pourtant il n’en profite pas vraiment. Comment faire pour que les pays producteurs et exportateurs de matières premières profitent mieux de leurs efforts ? Par quel mécanisme pourrait-on atténuer le libéralisme sauvage actuel sur le plan mondial ?

De véritables questions qui interpellent les pays riches qui continuent d’user de stratagèmes pour dominer et maintenir les pays producteurs de matières premières ou ayant des ressources minières dans leur état d’appauvrissement sauvage.

Une vraie critique du libéralisme sauvage dont les souffre-douleurs sont les pays en développement comme le Bénin. Un développement qui prouve qu’il a une parfaite maitrise des questions liées aux inégalités économiques dans le monde et donc a son idée sur les approches de solutions.

Des approches de solutions pour un véritable développement durable. Réellement, l’honorable Yahouédéou a réussi son exercice en prouvant qu’il est véritablement au parfum des enjeux économiques mondiaux.

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR