Le Béninois Libéré
Image default
Politique

Conférence NU-UIP au profit des conditions pour le développement durable : YAHOUEDEOU ET ADJOVI RÉVÈLENT LE GÉNIE DE TALON DEPUIS LE TOIT DES NATIONS UNIES

Invités aux Nations Unies à la conférence sur l’accroissement des inégalités économiques, une menace pour le développement durable, les députés béninois Janvier Yahouédéou du Br et Mathieu Adjovi de l’Up ont réussi le job d’ambassadeurs de la Rupture.

C’est le député du Br qui a pris la parole en premier. Il a curieusement ravi la vedette à l’homme coton de l’Assemblée nationale du Bénin, son collègue Mathieu Adjovi, en dévoilant les nouveaux palmarès de notre or blanc.

Pour Janvier Yahouédéou, le Bénin est aujourd’hui le premier exportateur du coton en Afrique. Un rêve qui a été possible grâce au génie du président Talon venu sauver en 2016 le coton du marasme et de la menace des bestioles comme l’hélicoverpa.

Il faut reconnaître que le coton béninois a repris depuis 2016 son ascension dans le firmament de la qualité mondiale. Faisant du Bénin, le premier exportateur de cet or blanc en Afrique.

Mais pour que l’inquiétude de cette conférence, l’accroissement des inégalités économiques ne soit une menace au développement durable, le représentant du Bénin à cette rencontre, se désole du fait que son pays le Bénin, 1er exportateur du Coton en Afrique ne profite vraiment pas de cette grâce. Puis, il demande comment faire pour que les pays producteurs et exportateurs de matières premières profitent mieux de leurs efforts.

Il poursuit en interrogeant cette assemblée sur le mécanisme  par lequel, on pourrait atténuer le libéralisme sauvage actuel sur le plan économique mondial. Une série de questions qui montre combien le député béninois est au fait des questions des impacts, des inégalités économiques dans le monde.

À sa suite, c’est un autre Béninois en l’occurrence l’honorable Mathieu Adjovi qui garde en haleine l’assistance tout en lui dévoilant les prouesses du gouvernement béninois contre la pandémie de la Covid-19 dans un contexte où tous les autres pays de notre sous-région peinaient à trouver le parfait équilibre pour se sortir de l’étreinte de cette vilaine pandémie. Et comme il s’était agi d’importants moyens déployés alors même qu’ils étaient destinés à d’autres problèmes, le député béninois milite pour une maximisation des ressources des pays développés au profit des pays pauvres. C’est dans ce même registre que l’honorable Mathieu Adjovi souhaite des Nations Unies, un mécanisme approprié pour remédier aux inégalités économiques et sanitaires par la mobilisation de ressources par les Nations riches au profit d’une vaccination mondiale contre ce mal du siècle.

Tournant toujours autour de cette problématique des inégalités, Mathieu Adjovi a évoqué celle entre l’homme et la femme, avant de rappeler les efforts du gouvernement Talon dans ce sens. Car sous sa férule et à travers la révision de notre loi fondamentale, il est prévu un quota minimum de 22% de représentativité de la femme au sein du parlement béninois. Un gros effort qui dénote de la volonté du président Talon de faire de la femme le ciment par excellence pour réduire la fissure des inégalités.

Enfin, le député béninois a posé le diagnostic de la recrudescence du terrorisme en Afrique pour demander aux Nations Unies de penser à réellement régler les inégalités économiques qui sont selon lui, les causes profondes de cette nouvelle plaie.

Le Bénin peut être fier de ses deux représentants à cette conférence où leur participation a été saluée par les autres participants. Comme quoi, le Bénin est réellement le quartier latin de l’Afrique.

Aboubakar TAKOU

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR