Image default
Politique Société

Conférence de presse du gouvernement : Léandre Houngbédji et Didier Tonato décryptent les 100 jours de Talon

Le porte-parole du gouvernement Wilfried Léandre Houngbédji et le ministre du Cadre de vie et du Développement durable, Didier Tonato, ont conjointement donné une conférence de presse ce vendredi 17 septembre 2021 au ministère des Affaires étrangères et de la Coopération.

Au cours de la rencontre, les conférenciers ont opiné sur les 100 jours du président Patrice Talon depuis son élection et abordé plusieurs autres sujets d’actualité. Le relogement et l’accompagnement social des pêcheurs et occupants des sites à aménager au quartier Xwlacodji et la route des pêches à Cotonou, les 1600 agents de santé recrutés, les 662 aspirants recrutés pour les lycées techniques, la question de la disponibilité de l’eau, le projet Arch sont entre autres questions évoquées.

Le porte-parole du gouvernement Wilfried Léandre Houngbédji à l’entame a évoqué les efforts fournis par le gouvernement dans le cadre de la santé avec le recrutement de 1600 agents présentement en formation pour compléter l’équipe existante. A ce complément sera ajouté sur 3 ans 350 agents de santé pour véritablement couvrir le pays. Tout cela répond toujours selon le porte-parole du gouvernement à la promesse du président de faire de son second mandat un quinquennat du social. Sur la question de l’eau, il a fait mention des efforts fournis par le gouvernement en portant la couverture du territoire en matière de disponibilité de l’eau potable de 40% à 70%. Et toujours dans cette dynamique, des travaux sont en cours afin que d’ici à 2023, plusieurs autres localités puissent disposer de l’eau potable. D’ailleurs, dans ce cadre, 95 adductions seront bientôt installées dans le département de l’Atacora. Par ailleurs, le projet Arch avec les communes et les personnes pris en compte ont été également évoqués.

Le ministre du Cadre de vie, Didier Tonato est quant à lui, revenu sur les cas de relogement des habitants du quartier Xwlacodji et de la route des pêches. Toutes les dispositions ont été prises pour que les délogés puissent retrouver les nouveaux sites d’habitation aménagés à cet effet et qu’ils puissent s’installer avec les fonds qui leur ont été alloués. Pour le cas de Fiyégnon selon le ministre, cette situation ne date pas d’aujourd’hui. Les concernés avaient été prévenus et savaient donc que ce lieu était un domaine public réservé. Il servira à abriter des cocotiers afin de protéger la berge de l’érosion côtière. Ils auraient été avertis à plusieurs reprises et le travail de délogement a été fait de manière responsable, a assuré le ministre Tonato. En ce qui concerne donc ce cas, rien n’est prévu pour le moment en matière de dédommagement mais les discussions sont en cours. Dans le cadre du dragage du lac Ahémé pour redynamiser les activités halieutiques, 22 milliards ont été prévus.

Les professionnels des médias ont posé des questions sur le projet asphaltage 2, l’aéroport de Glo-Djigbé et plusieurs autres points auxquels les conférenciers ont apporté des clarifications.

Arnaud KOUMONDJI              

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR