Le Béninois Libéré
Image default
Société

Concours d’art culinaire du Consortium des jeunes leaders : Une manière de lutter contre les violences faites aux femmes

Un concours culinaire à l’endroit des jeunes garçons/hommes a été organisé par un consortium d’organisation ce vendredi 23 septembre 2022 à Agla.

Objectif de ce consortium composé des jeunes volontaires pour la santé (JVS) du Réseau ouest-africain des jeunes femmes leaders (ROAJELF) et Engender Health est de lutter contre les violences conjugales en amenant ces hommes à comprendre les femmes et pourquoi pas les aider à la cuisine quand besoin se fait sentir. Étant à sa première édition, ce concours annoncé via les réseaux sociaux et ouvert aux jeunes de 18 à 30 ans, a connu la participation de 8 candidats avec 6 retenus pour la demi-finale qui a eu lieu le jeudi 22 septembre où le plat cuisiné était le riz blanc à la sauce tomate. A l’issue de la demi-finale les 3 candidats les plus méritants sont arrivés en finale.

Pate de maïs accompagnée de sauce de grandes Morelles, c’est le menu qui a départagé les trois finalistes. Après 2h de manège avec le soutien des amis venus assister, chaque candidat a présenté son chef-d’œuvre porté à l’appréciation du jury qui après dégustation a porté des critiques et recommandations.

Au terme de la concertation des membres du jury, Chrétien NOUNAHON s’est est sorti premier avec 31,88 comme points total. Le deuxième Kévin KPADONOU a totalisé 30,30 points. Enfin, le 3ème Freddy ADJAHOSSI a eu 24,64 points. Tous n’ayant pas démérité d’après les membres du jury, ils été notés en fonction des critères suivants : gestion budget, qualité des ingrédients, hygiène, démarche, présentation, odeur et goût puis cuisson et texture.

Le premier candidat qui part avec un kit de préparation et un trophée, a marqué positivement le jury par la présentation de son repas et les innovations apportées. Le deuxième ayant reçu une marmite et un foyer a brillé par son originalité qui était d’utiliser uniquement les produits bios et surtout le fait d’avoir exclu l’utilisation du cube dans son repas qui était bien agréable. Le troisième qui a su donné le meilleur de lui part avec deux marmites et des louches.

Saluant la bravoure de ces hommes, la présidente du conseil d’administration du ROAJELF a avoué qu’ils ont su plus préparer que certaines femmes. Et avoir plus de candidats à la prochaine édition, avoir des soutiens pour offrir un bon équipement aux jeunes et savoir lutter contre les violences faites aux femmes à travers ce concours sont les vœux des organisateurs.

Gloria AKOAKOU

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR