Le Béninois Libéré
Image default
Benin

Colloque scientifique sur le genre : Les mots forts de Claudine Prudencio

Ce mercredi 27 juillet 2022 s’est ouvert au Benin Royal Hôtel de Cotonou, le colloque scientifique sur le genre. Porté sur  le thème « Genre : de l’Egalité abstraite à l’égalité́ concrète ? il regroupe plusieurs acteurs défenseurs de l’égalité du genre au Benin. Présente à la cérémonie la Présidente  de  l’Institut National de la Femme, Claudine Affiavi Prudencio a procédé à l’ouverture du colloque qui va prendre fin ce jeudi 28 juillet 2022.

Nel Charbel KOFFI

Ci-dessous l’intégralité de son discours

Discours de la Présidente de l’INF à l’ouverture du colloque sur le genre 27 ET 28 juillet 2022

Madame la Présidente de la Haute Cour de Justice,

Monsieur le Président du Comité Scientifique du Colloque,

Mesdames et Messieurs les représentants des partenaires techniques et financiers,

Mesdames et Messieurs, les panelistes, Mesdames et Messieurs les participants, Chers invités,

En lisant la lettre d’invitation qui m’a été́ adressée pour participer à la présente cérémonie et le programme de ce colloque scientifique sur le genre, j’ai été́ submergée par un double sentiment.

D’abord, le sentiment de fierté́ d’appartenir à ce magnifique peuple béninois, qui regorge en son sein, des femmes et des hommes, dont l’intelligence et le génie, contribuent de façon remarquable, à propulser le progrès de la société́, par des initiatives de qualité et la réflexion continue. La tenue effective de ce colloque, fruit d’un long processus organisationnel, j’imagine, en est une preuve irréfutable.

Ensuite, le sentiment de rassurance, que l’Institut National de la Femme (INF), que j’ai l’honneur et la grande responsabilité́ de présider, peut compter, sur une multitude d’associations et d’organisations engagées, dans l’accomplissement de sa mission de protection et de promotion de la femme. Une mission qui ne peut être accomplie efficacement, sans des initiatives de ce genre, qui permettent de poursuivre, dans des cadres et formats appropriés, la réflexion sur la cruciale problématique de l’égalité́ des genres. A l’Institut National de la Femme, nous avons pleinement conscience, que la réalisation de l’égalité́ entre la femme et l’homme, est le défi des défis, celui qui, une fois relevé́, conduira à l’amélioration qualitative de la condition féminine, qui est le plus grand facteur de succès du mandat public de l’Institut National Femme. C’est pour cette raison, qu’au nom de l’Institut National de la Femme, je tiens à remercier profondément, les structures initiatrices du présent colloque, et l’ensemble des partenaires techniques et financiers qui ont soutenu son organisation.

Point donc besoin, de vous prouver outre mesure le réel plaisir que j’éprouve de par ma présence ce matin en ces lieux, servant de cadre à des débats de haute portée scientifique, sur la question de l’égalité́ des genres.

Le thème du colloque intitulé « Genre : de l’égalité́ abstraite à l’égalité́ concrète ? » N’est-ce pas qu’une question pertinente. C’est une interrogation opportune. C’est un questionnement qui s’impose ,au regard de l’évolution extraordinaire et spectaculaire, que notre pays connait en matière d’élimination des inégalités depuis 2016, sous le leadership d’engagement et de pragmatisme du Président de la République, son Excellence Patrice Talon, qui nous démontre par des actes à plusieurs égards, que la concrétisation de l’ardent vœu collectif d’une société́ égalitaire, est bien possible avec une volonté́ politique manifeste et agissante, car l’égalité́ des genres est le socle d’une société́ égalitaire, et une société́ égalitaire est le ferment de la justice sociale, sans laquelle, notre existence collective n’est que ruine.

Le renforcement de l’arsenal juridique pour la protection et la promotion de la femme, par plusieurs textes de lois entrés en vigueur fin 2021, est une belle démonstration de cette volonté́ politique manifeste et agissante, du chef de l’Etat, son Excellence Patrice Talon, et de ses partenaires politiques. La création de l’Institut National de la Femme et tous les pouvoirs qui lui sont conférés,en sont une illustration parfaite.

Mesdames et Messieurs,

Je me réjouis particulièrement de l’implication massive d’universitaires et de chercheurs dans l’animation de ce colloque, car l’environnement réflexif que crée ce colloque scientifique, est une opportunité́ offerte à l’INF, pour collecter des éléments d’informations, indispensables à la réalisation d’un pan important de sa mission. Il s’agit de « proposer ou contribuer à la conception d’un module pour une formation diplomate à caractère universitaire sur les questions liées au genre, à l’égalité́ des droits et opportunités entre les femmes et les hommes dans le secteur privé, public, militant et associatif et l’organisation de cette formation dans les universités du Bénin », 17è tiret de l’alinéa 2 de l’article 5 des statuts de l’INF.

Je voudrais souhaiter un très bon colloque à toutes et à tous, et je prends l’engagement au nom de l’Institut National de la Femme que nous jouerons notre partition pour transformer en actions les résolutions issues de ce colloque conformément au mandat qui est dévolu à l’Institut National Femme.

Vive l’égalité́ des genres au Bénin pour une société́ égalitaire. Bonne réflexion.

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR