Le Béninois Libéré
Image default
Benin

Code électoral : Ce que prévoit la loi en cas de décès d’un candidat

Les législatives de Janvier 2023 s’approchent à grand pas. Et les petits plats sont quotidiennement mis dans les grands pour l’effectivité de ce grand rendez-vous électoral. À cet effet, que prévoit la loi en cas de décès d’un candidat ? Comme c’est le cas du parti Force cauris pour un Bénin émergent (FCBE) qui a perdu un candidat en lice pour les législatives.

Raoul Sacla, 4ème titulaire dans la 23ème circonscription électorale s’en est allé le dimanche 13 novembre 2022 laissant ainsi son poste vide.

Le code électoral en vigueur en République du Bénin dans ce cas exhorte le président de son parti à remplacer le dossier du défunt. « Pour les élections législatives ou communales, les corrections à apporter ne peuvent, en aucun cas, concerner l’ordre des candidatures sur la liste. En tout état de cause, aucun changement de candidat n’est autorisé sauf en cas de décès ou d’une même candidature sur plusieurs listes », lit-on à l’article 41 du Code électoral.

Ainsi, Paul Hounkpè, chef de file de l’opposition, doit remplacer le dossier du défunt. Le président d’honneur du parti de l’opposition Force cauris pour un Bénin émergent (FCBE) a un délai de 72 heures pour apporter le nom et le dossier complet du remplaçant de Raoul Sacla. C’est un délai rigoureusement donné et appliqué par la Commission électorale nationale autonome (CENA).

G.A

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR