Le Béninois Libéré
Image default
Société

Chasse à la battue édition 2022 à Parakou : Damassounon redonne vie à la tradition

1000 Fcfa à payer pour une noix d’acajou, 1000 fcfa pour un œuf de poule ou de pintade volé, 5000 FCFA pour une pintade domestique tuée et une sanction d’un mois à rester à la maison, des sanctions pour tout objet étranger retrouvé sur une personne, ce sont entre autres les règles qui régissant la chasse à la battue édition2022 à Parakou  dont le lancement officiel a été fait par Sa Majesté Damassounon Roi des chasseurs le samedi 08 janvier 2022.

Avant le démarrage proprement dit, le Damassounon et sa suite ont d’abord fait des incantations et procédé à des prières afin que la chasse soit fructueuse, que les participants reviennent sains et saufs et avec du gibier. Cette étape terminée, les chasseurs se sont lancés dans la brousse afin de débusquer le gibier. Lièvres, perdrix et autres ont été le fruit qu’on pouvait retrouver dans la gibecière des chasseurs.

Cette Chasse à la battue qui fait partie de la tradition, est organisée pour des motifs d’abord cultuels, et culturels puis nutritionnels selon les anciens. A signaler qu’en prélude au démarrage de cette édition, une cérémonie inaugurale faite de prières musulmanes a été organisée en présence de nombreuses têtes couronnées et leaders religieuses comme le Roi de Parakou, Akpaki Gobi Gnèsè et l’iman de la mosquée centrale de Yarakinnin, venus donner leurs bénédictions afin que cette édition 2022 se déroule sans incidents.

C’est parti donc pour des semaines de chasse pour le renforcement des liens entre participants et de perpétuation de la tradition, Deeman en baatonum.

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR