Le Béninois Libéré
Image default
Culture

Cérémonie d’hommage national à Vivi l’Internationale : Le souhait du maire Luc Atrokpo

« Le souhait c’est que la relève soit assurée. Vivi c’est une école. Est-ce que les jeunes ont pu aller à cette école ? On va rester très positif, on va rester confiant mais le souhaite c’est notre pays ait beaucoup d’autres Vivi. Et pour être Vivi, il faut être assez posé, il faut travailler, il faut avoir de la créativité. Vivi c’est une école et quand on est artiste et qu’on veut réussir, il faut bien aller à cette école. »

A déclaré ce jeudi 10 mars 2022, le Maire de Cotonou Luc Sètondji ATROKPO présent à la cérémonie d’hommage national à la Diva de la musique béninoise, Vivi l’Internationale.

Dans son message, l’édile de Cotonou n’a pas manqué de mots pour saluer la mémoire de la défunte au regard de ce qu’elle a fait et de ce qu’elle représente. De toute façon, la balle est désormains dans le camp des jeunes artistes et ceux en herbe.

Lire ci-dessous l’intégralité de son message

« Nous venons de nous recueillir devant la dépouille de Vivi l’Internationale qu’on ne présente plus, que les Béninoises et les Béninois connaissent très bien, une personne qui a marqué son temps, qui a marqué notre époque. Elle est aussi bien du passé que du présent. Elle est contemporaine parce que ses chansons traversent le temps.

 Aujourd’hui, nous sommes venus nous incliner devant sa dépouille pour tout ce qu’elle a fait pour le pays.

Il est arrivé des moments très difficiles où elle a été présente. Comme on le dit, la musique adoucit les mœurs, la musique calme, la musique conseille, la musique sensibilise. Et elle a chanté pour la paix tout le temps. Pendant les élections, toutes les fois au point où ses chansons étaient devenues un peu comme ce qu’il  faut particulièrement aux Béninois dans les moments difficiles. Je pense que c’est le moment de lui en savoir gré, de prier pour qu’elle repose en paix. Qu’elle repose en paix, dans la joie. Cette joie qu’on lui connaît, qu’elle donnait à ses proches, qu’elle a donnée à tout le pays,

Le souhait c’est que la relève soit assurée. Vivi c’est une école. Est-ce que les jeunes ont pu aller à cette école ?

On va rester très positif, on va rester confiant mais le souhaite c’est notre pays ait beaucoup d’autres Vivi. Et pour être Vivi, il faut être assez posé, il faut travailler, il faut avoir de la créativité. Vivi c’est une école et quand on est artiste et qu’on veut réussir, il faut bien aller à cette école.

Toutes les fois que les artistes font un effort, on est tenu de les accompagner. Il faut que l’effort vienne d’eux. Comme on le dit, « mettez ça au niveau du genou et on va vous aider à mettre ça sur la tête ». Donc la balle est plutôt dans leur camp. On reste ouvert parce qu’on sait qu’ils ont besoin d’accompagnement et avec un peu d’effort, ensemble on parviendra à avoir beaucoup d’autres Vivi l’Internationale.

Merci. »

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR