Le Béninois Libéré
Image default
Benin

Cérémonie des couleurs ce lundi au parlement : Le sens du patriotisme au travail au cours des échanges

(…Le travail apparaît, comme un vecteur d’anoblissement de l’homme…, dixit M. Clément EBO HOUINOU ; SGAA de l’Assemblée Nationale du Bénin.)

Désormais, les premiers et troisième lundis de chaque mois sont dédiés à un enseignement à l’Assemblée Nationale . Une pratique recommandée par l’actuel président du parlement béninois , M. Louis G. VLAVONOU. Ce lundi 22 Août 2022, le personnel militaire et civil a été entretenu sur le sens du patriotisme dans l’exercice de la fonction. C’était en présence de la deuxième personnalité du Bénin, des cadres, chefs services et directeurs de l’administration parlementaire .

Deux cérémonies des couleurs sont marquées depuis quelque temps par des moments forts d’enseignements d’éthique et de la morale au parlement béninois . Ce lundi encore, le personnel militaire et civil de l’assemblée Nationale a eu droit à une communication destinée à éveiller leur sens de patriotisme au travail. C’est le Secrétaire général administratif adjoint de l’Assemblée nationale Nationale M. Clément EBO HOUINOU qui a eu le plaisir d’entretenir le personnel parlementaire sur le thème:  » Le travail a-t-il une valeur morale ? ». Rappelons que c’est par un passage biblique que l’orateur du jour a commencé son exposé en présentant d’abord le travail comme étant une soumission à l’effort. Il renchérit pour dire que Dieu a dit à l’homme après la désobéissance : 《Tu gagneras ton pain à la sueur de ton front》; et il dit à la femme :《Tu accoucheras dans la douleur et l’on dit, en langage gynécologique, d’une femme qui se trémousse douloureusement, en prélude à l’accouchement, qu’elle est en travail>>. Dans cet ordre d’idée l’orateur du jour a également expliqué que, plus que la peine qui n’en est que le moyen, le but du travail est de satisfaire les besoins de l’homme. Pour lui, ce qui est essentiel, ce n’est plus la douleur que l’on endure, mais le besoin que l’on satisfait, ajoute-t-il avant d’argumenter que même en médecine la femme qui se tord de douleur en prélude à l’accouchement travaille quand bien même pour elle, il est loisible que la naissance de l’enfant devient un événement heureux que l’on célèbre.

Le Travail comme passion et bonheur

M. Clément EBO HOUINOU a affirmé que le travail a une valeur morale qui ressort même de l’éthique. C’est par une citation populaire qu’il étaie son affirmation: 《qui n’a pas travaillé, n’a pas droit au salaire》. Selon ses propos, le travail apparaît, en cela, comme un vecteur d’anoblissement de l’homme, d’affirmation de sa dignité, d’expression de son mérite. Il ajoutera enfin: « …Quand vous réussissez à faire de votre travail et du travail bien fait, une passion et une exigence morale, par-delà sa pénibilité, l’effort qu’il induit, vous vous sentez heureux… » C’est ce que confirme cette citation du savant Confucius :《Choisissez un travail que vous aimez et vous n’aurez pas à travailler un seul jour de votre vie, a laissé entendre pour clore sa communication .

Ernest F . Latoundji

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR