Le Béninois Libéré
Image default
Politique

CENA/Direction générale des élections : Qui est Soulé Adam Abou Boukary ?

En vertu des nouvelles dispositions de la loi, la CENA comportera une cellule technique (Direction Générale des Élections) et une cellule politique (Conseil Électoral). C’est pour le compte de la première qu’un appel à candidatures a été lancé.

Appel à l’issue duquel SOULE ADAM Abou Boukary a été retenu. Dans sa nouvelle mission, le nouveau Directeur général des élections, Boucary Abou Soulé Adam sera épaulé par : Évelle d’Ascension GOMEZ, Directeur de l’administration et des finances ; Rufin Dieu-donné DOMINGO, Directeur du matériel et des opérations ; Babatoundé Aristide YAGBO, Directeur des systèmes d’information ; Mercedes Mireille Assiba MARIANO, Directrice de la communication et de la formation ; et Abdou Rafiou SUANON KORA, Personne responsable des marchés publics.

Selon le code électoral, le Directeur  général  des élections est l’ordonnateur du budget de la CENA. Mieux, l’article 31 dudit code précise que : « La Direction générale des élections est l’organe technique et opérationnel de la CENA. Elle est placée sous la supervision du Conseil Électoral. Elle est chargée de la gestion de l’administration. »

QUI EST SOULE ADAM Abou Boukary ?

La soixantaine, SOULE ADAM Abou est né à Nikki. Marié et père de trois enfants, il est diplômé de l’InstitutInternationald’AdministrationPublique de Paris, de l’Institutd’EtudesdeDéveloppementEconomiqueetSocial à l’UniversitéParis1Sorbonneet de l’Université Nationale du Bénin en passant par le Lycée Mixte Mathieu Bouké à Parakou.

 Il est Expert sénior des questions électorales, Expert sénior en développement des institutions législatives et spécialiste du contrôle des finances publiques et de l’élaboration de lois. Son parcours académique couronné de succès et sa carrière professionnelle aussi dense que riche justifie à suffisance son positionnement actuel.

PARCOURS ACADEMIQUE

SOULE ADAM Abou fait ses débuts à l’école catholique des garçons de Nikkioù il obtint très jeune son CEP avant d’être classé au Lycée Mixte Mathieu Boukéen Octobre 1969.Il obtint un BAC série Ben 1976 ce qui lui permit de faire son entrée à l’Université Nationale du Bénin.En 1979 il obtint son Diplôme d’Etudes Techniques Supérieures, option Finances avec Mention Très bien au Collège Polytechnique Universitaire (CPU)puis une Maîtrise en droit, option Administration générale à la FLASH de l’UNB en 1983.

En mars 1981, il a pris service à la Direction Générale du Trésor et de la Comptabilité Publique. Après le stage interne, il a été affecté au Palais de la Présidence de la République. 

En France où il poursuivit ses études universitaires, Il se spécialise en finance et économie ainsi, en 1987 il obtint un diplôme de 3ème cycle en Economie Internationale de développement à l’université Paris 1 Sorbonne. La même année, il obtint le Diplôme d’Etudes approfondies (DEA) en économie, option Mutations économiques et adaptation régionale avec habilitation pour une thèse à l’Université de Picardie, UER d’économie et de gestion à Amiens.  En 1990 il obtint le Diplôme de Spécialité en Gestion de l’Ajustement Structurel et prévision économique à Institut International d’Administration Publique.

CARRIERE PROFESSIONNELLE ET POLITIQUE

Aux âmes bien nobles, la valeur n’attend pas le nombre des années… c’est seulement à 25 ans que débuta sa longue et riche carrière. Dès 1982 il est en fonction au Cabinet du Président de la République alors cadre du Ministère des finances et de l’économie à la Direction générale des affaires économiques. Il occupa successivement de 1982 à 1991 les postes d’Intendant au Palais de la Présidence et de Conseiller technique à l’économie du Président de la République avant de retourner dans son ministère de tutelleoù il est appelé à occuper les fonctionsd’Assistant du Directeur général des affaires économiques et Membre du Groupe d’analyse de la conjoncture et de la collecte des données.

Ses compétences intrinsèques lui valurent plusieurs autres nominations. De 1996 à 1998, Il est nommé Directeur régional Zone Nord SONAPRA puis Directeur Général par Intérim de la SONAPRA, fonction qu’il occupa avec intégrité et dévouement.

Répondant, à l’appel sans cesse croissant des populations de la 7ème circonscription électorale, il accepte de se présenter aux élections législatives. Il est alors élu député à l’Assemblée nationale en 1999 où pendant quatre années il siégea comme Membre de la Commission des finances et Rapporteur spécial du budget ;

Pendant ce laps de temps, il est également Membre du Comité interparlementaire de l’UEMOA (CIP-UEMOA) et est Membre de l’équipe ayant rédigé les documents de base du parlement panafricain.

A la faveur des législatives de 2003, il est réélu député et sera plébiscité par ses pairs pour occuper le poste de Président de la commission des finances et du Budget. Ses fonctions lui permirent d’accroître son expérience et par la même occasion son carnet d’adresses aussi bien au Bénin qu’au-delà des frontières. D’ailleurs à la fin de son second mandat au Parlement Béninois, il est appelé par l’USAID, en République Démocratique du Congo, en 2009 pour apporter de son expertise dans le Programme BRDG II (BUILDING AND RECOVERY DEMOCRACY AND GOVERNANCE II). Il occupera les fonctions d’Expert en législation, de Conseiller Principal de Programme et Chef d’équipe technique pour les Commissions PAJ(Politique, Administrative et Juridique) et ECOFIN (Economie et Finances) des deux chambres du Parlement de la RDC ainsique des institutions provinciales (gouvernements provinciaux et assemblées provinciales) dans cinq provinces, République Démocratique du Congo. Il s’agit des provinces suivantes : Bandundu, Katanga, Maniéma, Nord Kivu et Sud Kivu.

Après la RDC, l’honorable député SOULE Abou posera ses valises au Ghana en tant qu’expert sénior en législation pour le Programme Afrique de Renforcement Parlementaire de l’ACDI (Agence Canadienne de Développement International) mis en œuvre par le Centre Parlementaire Canada. Le Programme est mis en œuvre dans sept pays : Bénin, Ghana, Kenya, Ouganda, Sénégal, Tanzanie et Zambie.

Expert sénior, consultant sénior, pour la Banque Mondiale et pour le PNUD et pour les Parlements et pour le consortium National Democratic Institute (USA) et NIRAS (Royaume du Danemark), il est aussi Enseignant dans le Programme International de formation parlementaire à l’Université Laval, Québec Canada (Chaire de recherche sur la démocratie et les institutions parlementaires), Enseignant/formateur dans le Programme ‘’Capacity Building Project NILS- CAP’’ de Nigeria Institute for Legislative Study (NILS), Abuja République Fédérale du Nigéria et chercheur de State University of New-York sur le Développement institutionnel de l’Assemblée nationale de la Côte d’Ivoire.

Il est à noter que l’homme a été promu Commandeur de l’Ordre National du Bénin.

Avec un tel parcours et les nombreuses sollicitations à l’international, son amour pour sa patrie est resté intact. En octobre 2018, quand il sera appelé à servir son pays, à la Commission électorale Nationale du Bénin, mission qu’il a accomplie avec intégrité et rigueur. Pendant moins de trois ans, il sera chargé des études, de la conception des documents électoraux, de la formation et du suivi des partis politiques. Ses collaborateurs et ses pairs, lui témoignent un profond respect pour la qualité de management et sont unanimes pour dire que l’homme est intègre, travailleur et plein de valeurs. C’est certainement ce qui lui valut la confiance.

En effet, le 06 mai dernier SOULE ADAM Abou est désigné par le Parlement pour faire partie de la nouvelle équipe du Conseil Electoral de la CENA et devient de ce fait l’homme de la transition, c’est-à-dire le fil au bout duquel on attachera la nouvelle corde. D’aucuns s’accordent à dire qu’il sera le tout prochain Président de l’Institution… Même s’il en a la trempe, les prochains jours nous édifieront.

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR