Image default
Politique

CANDIDATURE DU PRESIDENT POUR UN SECOND MANDAT : Seul Aïvo avait compris la stratégie Talon

Vous êtes-vous demandé pourquoi c’est à la fin de sa tournée que le président Talon a enfin avisé et déclaré sa candidature ? Comme tout le monde le sait, pour être candidat, il faut être connu de tous. Dans ce cas, le président Talon n’a pas ce problème.

Tout le monde sait qui il est puisque tous savent comment le pays est devenu dur et sur presque toutes les lèvres à tort ou à raison, c’est à cause du président Talon. Et comme on le sait, ventre affamé n’a point d’oreille.

Il est clair que tout le monde va chercher à résoudre le problème. Alors si c’est le président Talon qui en est la cause, il faudra le résoudre pendant le vote. Et Sachant qu’il ne peut laisser le pays dans cet élan, il lui fallait avant de déclarer sa candidature corriger certaines choses, certaines intoxications ou contre-vérité que peut-être le Béninois du Bénin profond ne sait pas ; d’où la géniale idée de la tournée. La meilleure occasion qui fera d’une pierre deux coups, c’était la tournée qui en plus de corriger toutes les mauvaises perceptions de sa personne lui permettait de faire également des promesses pour ceux qui n’ont encore rien eu durant le premier mandat.

La tournée était donc le meilleur moyen de résoudre toute cette équation. L’opposition qui jusque-là n’a présenté aucun candidat n’a pas eu cette opportunité puisqu’il ne reste que quelques semaines pour aller aux élections. D’abord, qui choisiront-ils ? Aura-t-il le temps de se faire connaitre et se faire accepter ? Rien n’est moins sûr et pendant qu’ils seront en train de chercher, le président Talon pourra dire : vous m’avez vu faire et vous savez de quoi je suis capable.

Si vous votez pour moi je peux faire encore plus. Voilà ce que les autres n’ont peut-être pas compris et que seul le professeur Aïvo avait compris puisqu’il avait entamé sa tournée avant même le président Talon. Le professeur avait donc une avance sur les autres puisqu’il avait vu venir le danger pour sa candidature et parmi les opposants au président Talon, le professeur Aïvo pourrait être le premier sinon parmi les premiers.

Arnaud KOUMONDJI

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR