Le Béninois Libéré
Image default
Société

Campagne Agbazatché dans l’Ouémé : Tognifodé engagée pour zéro grossesse en milieu scolaire

Quelques jours après la rentrée scolaire, la ministre des affaires sociales et de la microfinance, Véronique Tognifodé, a tôt relancé la campagne Agbazatché dans les lycées et collèges. Ce jeudi 22 septembre 2023, le démarrage de cette campagne 2022-2023 s’est effectué dans trois collèges de l’Ouémé à savoir : le Ceg Honvié, dans la commune d’Adjarra; le Ceg Dangbo et le Ceg Akpadonou dans la commune d’Adjohoun. Ceci, pour permettre aux apprenants fraîchement revenus des vacances d’avoir les armes nécessaires pour éviter les pièges de grossesse non désirée.

Au cours de son périple, la Ministre a échangé principalement sur la santé sexuelle et reproductive, l’intérêt du dialogue parents-enfants, l’estime de soi, les moyens de dénonciation du harcèlement sexuel … etc. En bon pédagogue et en réponse aux préoccupations exprimées par les apprenants, la Ministre a démontré, les conséquences d’une sexualité irresponsable, notamment sur la scolarité des filles. Elle leur a expliqué comment la recherche de facilités sur les bancs en échange de faveurs sexuelles peuvent conduire l’élève dans des difficultés.

Elle n’a pas manqué de les inviter à observer des attitudes responsables. La Ministre TOGNIFODÉ a donc rassuré les élèves que le Gouvernement a tout mis en place pour sécuriser leur cursus scolaire notamment les dispositions légales prises par le Gouvernement pour renforcer la protection des filles contre toutes violences sexuelles, et réformer l’Institut National de la Femme pour renforcer cette lutte. Mieux, il y a plusieurs autres mesures prises par le gouvernement pour accompagner les familles démunies afin d’éviter que la pauvreté ne soit un prétexte pour les filles de céder au marchandage de leur corps, qui n’est pas sans conséquence.

Le harcèlement en milieu scolaire, les viols, les mariages forcés et/ou précoces sont dorénavant sévèrement punis et doivent être dénoncés, a conseillé la Ministre Tognifodé tout en insistant sur le fait que les filles, elles-mêmes doivent « prendre conscience de l’importance à accorder à leur formation; savoir ce qu’elles veulent et ne pas permettre à qui que ce soit de perturber leur destinée ».

H.E

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR