Le Béninois Libéré
Image default
Société

Cambriolage d’une cabine de mobile money : Un militaire abattu par la police à Cotonou

Situation ahurissante dans la commune de Cotonou, précisément au quartier mènontin. Un militaire cambrioleur a été neutralisé par les éléments de la police républicaine, ce mercredi 27 avril 2022.

Il est bon d’avoir plusieurs cordes à son arc, afin de s’en sortir financièrement. Cependant, il faut savoir quel job associer à son métier pour ne pas crever. Quand un militaire décide de jumeler son métier au cambriolage, quel contraste! Quelle honte pour la nation! Quelle insécurité pour les citoyens!

 En service dans une grande institution en tant que militaire, il a été abattu en voulant opérer un cambriolage mercredi dernier à Cotonou.  Une farouche course-poursuite entre les éléments du commissariat de police de Fifadji et un présumé malfrat s’est soldé par la neutralisation du braqueur dans l’enceinte de l’école primaire publique  de Mènontin.

En effet, l’équipe des hors-la-loi était constituée de deux individus. Ces derniers étaient arrivés sur les lieux à moto. Ils étaient sur le point d’opérer dans une cabine de mobile money. Une fois surpris, celui qui conduisait la moto a pris la clé des champs,  alors que son second s’est infiltré dans l’enceinte de l’EPP Mènontin. Poursuivi par la foule, il s’est introduit dans la chambre du gardien de l’école et a fermé la porte. De l’intérieur, selon  l’Investigateur, il a tiré trois coups à travers la porte métallique. Dans l’objectif d’atteindre des gens parmi la foule massée dehors qui attendait sa sortie  pour le traquer.

Les forces de l’ordre autrefois alertés ont sollicité du renfort pour maîtriser ce délinquant de grand chemin. Aussi stratège que ce malfrat puisse être, il s’est servi d’un des enfants du gardien qui dormait dans la chambre comme bouclier. Ce qui a compliqué la tâche à la police, il a fallu assez de précaution pour tirer et l’abattre sans toucher à l’intégrité physique du petit garçon. Après ses coups de semonce tirés, la police a répliqué par la fenêtre avec professionnalisme et le chef-bandit s’est retrouvé à terre. Gisant dans une mare de sang,

Les fouilles effectuées ont permis à la police de découvrir dans le sac que portait le disparu, une carte Professionnelle d’un homme de rang opérant dans une grande institution de la République. Il serait âgé de 35 ans. Il a été neutralisé alors que son co-équipier s’est volatilisé dans la nature.

Brunelle TCHOBO

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR